Richard Anthony : Sa veuve Elisabeth “dépitée et triste”…

0
164

Le 19 avril 2015, le monde de la musique disait adieu au chanteur Richard Anthony, emporté à l’âge de 77 ans des suites d’un long combat contre la maladie. Cinq après, sa veuve Elisabeth souhaitait lui rendre hommage, mais le confinement et le coronavirus ont eu raison de ses plans.

À lire aussi

Dans les pages du magazine Ici Paris, elle se confie. “Je suis dépitée et triste, car j’avais prévu des choses hors du commun qui tombent à l’eau à cause de l’épidémie de coronavirus. Cet anniversaire correspond aussi à ses soixante ans de carrière ! Une surprise était en préparation pour les fans, un coffret collector avec des inédits. Il sortira plus tard“, a confié Elisabeth Toulis, sa dernière compagne, restée auprès de lui jusqu’au bout alors qu’il finissait sa vie à domicile, dans le Sud de la France. Une compagne qui avait rencontré l’interprète du tube Amoureux de ma femme en 1992 quand il était souffrant à cause d’un accident et qui a fini par “succomber à son charme et à sa bonté” au fil du temps…

A ses côtés, Elisabeth, affirme avoir fait un bien fou à Richard Anthony, lequel souffrait d’alcoolisme. Elle l’a aidé à combattre ses démons. Un penchant pour la bouteille qu’elle explique par la timidité du chanteur et son dégoût de son apparence. “Il ne s’aimait pas et sa prise de poids n’a rien arrangé. Alors il buvait pour se donner du courage, parfois même pour répondre à un coup de fil“, s’est-elle souvenue. Après l’avoir aidé à diminuer l’alcool, et alors qu’elle a été présente à ses côtés lorsqu’il combattait le cancer – qui serait revenu selon elle à cause d’une “grosse déprime” -, elle mène aujourd’hui un autre combat pour lui…

En effet, Elisabeth veut que le monde de la musique n’oublie pas l’interprète J’entends siffler le train. “Richard est un grand artiste et je me bats pour lui donner la place qu’il mérite. Je m’évertue à ce qu’il ne tombe pas dans l’oubli“, clame-t-elle.

Ici Paris, dans les kiosques le 15 avril 2020.