Rika Zaraï indignée : elle se mobilise pour les chevaux mutilés

0
80

Qui sont ces gens qui s’en prennent aux chevaux depuis plusieurs semaines et pourquoi commettent-ils de telles atrocités ? Personne ne le sait encore mais une chose est sûre : il faut agir. C’est le message que Rika Zaraï a tenu à faire passer dans la lettre ouverte qu’elle a entrepris de rédiger.

À lire aussi

La chanteuse populaire de 82 ans a pris la plume pour crier son indignation face à la situation dramatique qui ne peut durer plus longtemps. “J’aime vous parler d’amour, de chansons ensoleillées, et de santé, aussi, mais trop c’est trop, débute l’artiste. Rika Zaraï fait un bilan et tire la sonnette d’alarme : “Dans notre pays, poneys et chevaux ont été retrouvés morts mutilés, victime de la cruauté de criminels. Il faut agir en urgence !

Celle à qui l’on doit notamment Le Casatchok rappelle qu’un poney a eu la moitié de son crâne arrachée ou encore qu’un cheval a, été “lacéré de toutes parts“, autant d’images douloureuses et choquantes relayées sur les réseaux sociaux et à la télévision. “Ces pauvres bêtes ont agonisé pendant des heures avant que leur propriétaire ne les retrouvent mortes“, s’insurge la chanteuse dans sa lettre.

Pour Rika Zaraï, la réponse à de tels actes doit être collective et elle présente plusieurs façons d’agir : “Signaler à la gendarmerie“, parce que “tout ce qui paraît suspect n’est pas habituel” ou encore “Aider les propriétaires en proposant son aide.”

Malgré ces temps difficiles, la chanteuse a l’espoir qu’un élan collectif permettra de mettre fin à ces cruautés faites aux animaux. “A bientôt avec de meilleures nouvelles, je vous embrasse tendrement“, conclut-elle sa lettre ouverte.