Robin (Secret Story) victime d’usurpation d’identité : l’énorme somme qu’on lui a volée

0
72

Robin Poujade (31 ans) est de retour sous le feu des projecteurs pour une bien triste histoire. Mercredi 30 septembre 2020, le candidat de Secret Story 4 (2010) s’est exprimé dans Ca peut vous arriver, sur RTL, pour parler de l’une de ses mésaventures.

À lire aussi

Le beau brun, qui avait pour secret commun avec Benoît Dubois d’être un faux couple formé par les internautes, a été victime d’une arnaque bancaire et a donc souhaité demander de l’aide à Julien Courbet et son équipe dans Ca peut vous arriver. Il a expliqué à l’animateur de 55 ans que tout avait débuté en février 2019, après qu’il a oublié son sac à dos dans un supermarché. Ses papiers d’identité s’y trouvaient et, quand il est retourné sur les lieux pour le récupérer, on lui a dit que c’était trop tard. Très vite, il s’est donc rendu au commissariat pour remplir une déclaration de perte. Il a ensuite refait ses papiers et voulait laisser cette mésaventure derrière lui. Malheureusement, la réalité l’a bien vite rattrapé.

En décembre 2019, sa banque lui apprend qu’il est fiché Banque de France avec un montant de 14 402 euros à rembourser. Le fraudeur n’a eu qu’à coller une photo d’identité de lui par dessus celle de Robin Poujade pour tromper la banque. Après avoir tout découvert, l’ancien habitant de la Maison des Secrets est retourné au commissariat pour porter plainte cette fois-ci. ll a eu beau prouver son identité auprès de l’établissement, impossible pour lui de se faire déficher. “Il a ouvert un compte dans une autre banque que la mienne et il a fait deux chèques“, a expliqué celui qui est aujourd’hui barman à Paris. Il devait acheter un appartement dans la Capitale mais a été contraint de décaler son projet à cause de cette affaire. Aujourd’hui, il est “sous la menace de saisie sur son compte“, comme l’a expliqué Julien Courbet.

Fort heureusement, grâce à l’aide de l’équipe de Ca peut vous arriver, Robin Poujade devrait être défiché et donc, autorisé à contracter son prêt immobilier. Fait inquiétant malgré tout, le fraudeur court toujours.