Rohani aux Iraniens : le virus est encore là pour “longtemps”

0
114

Le président iranien Hassan Rohani a averti samedi que l’épidémie de Covid-19 était encore loin d’être éradiquée et a appelé ses compatriotes à se préparer à vivre “longtemps” avec le virus.

Les gens ne doivent pas croire que “cette maladie sera éliminée dans 15 jours ou un mois: nous devons donc suivre les consignes (sanitaires) pour longtemps”, a indiqué M. Rohani lors de la réunion hebdomadaire du Comité national de lutte contre la pandémie, diffusée à la télévision d’Etat.

La pneumonie virale a provoqué 75 décès supplémentaires en 24 heures, ce qui porte à 8.209 morts le bilan de l’épidémie en Iran, a déclaré samedi à la télévision d’Etat le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour.

Depuis un point bas touché le 2 mai, la tendance de hausse des nouveaux cas recensés de Covid-19 inquiète les autorités, qui multiplient les avertissements et enjoignent la population de ne pas oublier que la maladie est toujours là.

“Nous n’avons pas une deuxième voie devant nous: nous devons travailler, nos usines doivent être actives, les magasins doivent être ouverts (…), et la lutte contre le virus doit également continuer”, a ajouté M. Rohani.

Sous la pression économique liée notamment aux sanctions américaines ayant précipité l’économie iranienne en récession bien avant la crise sanitaire, les autorités ont progressivement levé depuis avril les restrictions destinées à enrayer la propagation du virus.

Depuis plusieurs jours, l’activité a retrouvé un cours presque normal dans la majorité des 31 provinces du pays.

Néanmoins, “nous devons mettre fin à tous les rassemblements, qu’il s’agisse de mariage, de deuil, ou de visite familiale, jusqu’à” nouvel ordre, a déclaré M. Rohani.

Le ministère de la Santé affirme également avoir enregistré 2.269 nouveaux patients souffrant de la maladie Covid-19 entre vendredi et samedi, ce qui porte à 169.425 le nombre officiel de cas confirmés de contamination par le virus SARS-CoV-2 en Iran depuis l’annonce des premières infections en février.

Mais des experts étrangers ainsi que certains responsables iraniens soupçonnent les chiffres officiels d’être largement sous-estimés.

M. Rohani a également annoncé de nouveaux assouplissements des restrictions encore en place : les agences de voyages devraient pouvoir reprendre leurs circuits organisés dans le pays, pour des touristes iraniens seulement, à partir du 13 juin, tandis que cinémas et salles de concert devraient pouvoir rouvrir, au maximum à mi-capacité, à partir du 21 juin.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.