Roman Polanski est définitivement exclu de l’Académie des Oscars

0
68

La rupture se confirme entre Roman Polanski et les États-Unis. Le cinéaste polémique, qui a pourtant été glorifié du côté des César en février dernier, a officiellement été exclu de l’Académie des Oscars. La magistrate Mary Strobel, une juge californienne, a validé cette démarche le mardi 25 août 2020, comme le confirme l’AFP. C’est donc une longue histoire d’amour qui se termine. Tout au long de sa carrière, le réalisateur franco-polonais avait été nommé pour ses films et avait notamment remporté l’Oscar du meilleur réalisateur en 2003 pour Le Pianiste, avec Adrien Brody.

À lire aussi

Pour rappel, Roman Polanski reste poursuivi aux États-Unis depuis 1977 pour le viol de Samantha Geimer, une mineure de 13 ans. Il avait même fui le territoire, il y a quarante ans, après avoir plaidé coupable de détournement de mineure. La planète Hollywood semble donc se désolidariser du réalisateur. Le tribunal de Los Angeles estime que la décision de l’Académie des arts et des sciences du cinéma est “fondée“, “motivée par des preuves” et qu’elle ne relève “pas d’un caprice ou de l’arbitraire“.

Roman Polanski réclame une “chance raisonnable de se faire entendre”

Cette exclusion ne date pas d’hier. C’est le 3 mai 2018 que Roman Polanski avait appris par courrier qu’il était renié par l’Académie des Oscars, en même temps que l’acteur Bill Cosby, condamné pour agression sexuelle. Mais il avait saisi la justice, estimant qu’il aurait dû recevoir un “préavis raisonnable” et qu’il aurait dû bénéficier d’une “chance raisonnable de se faire entendre“. En France, l’époux d’Emmanuelle Seigner a toujours l’opportunité de briller. Il y a quelques semaines, son film J’accuse (avec Jean Dujardin) lui a valu douze nominations aux César et a remporté trois récompenses, dont celle du meilleur réalisateur. Il avait également été la star de La Mostra de Venise, en Italie. Tout le monde n’est donc pas prêt à se “lever et se casser“, selon l’expression de Virginie Despentes, pour montrer son désaccord…