Romane Serda, l’alcoolisme de Renaud a gâché leur couple : “C’était pas très sain”

0
58

De passage dans Touche pas à mon poste (C8) pour évoquer la sortie de son livre À la vie, à l’amour (Ed. Harper Collins), Romane Serda a répondu aux questions de Cyril Hanouna. L’auteure et musicienne a notamment expliqué comment l’alcoolisme de Renaud avait mené à la fin de leur belle histoire d’amour.

À lire aussi

“Avec lui, on ne sait jamais. Tout son être, ses humeurs, son intelligence, sa mémoire, est indexée sur la quantité d’alcool qui coule dans ses veines”, écrit Romane Serda dans son livre, à propos de Renaud. “C’est quelque chose qui est compliqué au quotidien. Mais après, si c’est une décision que la personne prend elle-même, l’entourage peut aider. J’ai aidé par ma présence”, explique-t-elle aujourd’hui, le 6 octobre 2020.

Consommer de l’alcool est alors la seule chose à laquelle Renaud pense. “Il y pensait et c’était compliqué parce qu’il y avait toujours cette épée de Damocles, mais je n’y suis pour rien finalement. Je sentais qu’il y pensait beaucoup et je pense que pour lui, l’alcool, c’est comme un neuroleptique. Ça lui permet d’oublier la base de ses soucis. C’est peut-être pas l’alcool, son problème, finalement, développe-t-elle, toujours dans TPMP.

“C’est à lui de se prendre en main”

Romane Serda “n’arrêtait pas” d’essayer de lui faire penser à autre chose. “On parlait beaucoup, on le fait encore aujourd’hui, d’ailleurs. Mais c’est en lui, et c’est à lui de se prendre en main, à lui de prendre cette responsabilité. C’est difficile de tout mettre sur les épaules de la personne qui accompagne…“, déplore la chanteuse, qui met également en cause les amis essayant de faire passer “un bon moment” à Renaud, et qui le faisait boire.

Son alcoolisme a “évidemment” gâché leur couple, affirme aujourd’hui Romane Serda. “C’est tout ce que ça engendre, tout ce que ça provoque. (…) Puis quand il y a un petit garçon au milieu, c’est encore un peu plus compliqué. Je passe d’une pièce à l’autre. Je donne une compote au bébé, puis je vais voir Renaud pour l’aider. C’était pas très sain...“, s’est-elle rappelée.

Romane Serda faisait le même constat lors d’une interview à Paris Match, où elle expliquait être face à deux bébés : Renaud et leur fils Malone, au moment de leur divorce. “Un à qui je devais tout apprendre, un autre de 55 ans qui demandait sans cesse que je m’occupe de lui, qui avait un besoin permanent d’être au centre de l’attention. J’ai compris que, pour Malone, pour moi, il fallait qu’on se sépare“, se souvenait-elle. Interné plusieurs fois, suivi par des professionnels et très motivé pour s’en sortir, Renaud mènerait désormais une vie sans son addiction à l’alcool ? À voir…