Ruth Elkrief (BFMTV), “énervée” contre Quotidien, tacle l’équipe de Yann Barthès

0
109

Quand Yann Barthès ne pratique pas son activité favorite – taper sur ses têtes de Turc favorites de Lara Fabian à Céline Dion en passant par Mireille Mathieu -, c’est le milieu médiatico-politique qu’il aime tourner en dérision. La journaliste de BFMTV Ruth Elkrief en a fait les frais…

À lire aussi

Comme ses confrères du petit écran Léa Salamé ou Laurent Ruquier avant lui, la journaliste de 59 ans a donc répondu aux questions de Timothée Vienne sur sa chaîne YouTube intitulée Télétravail. L’occasion pour Ruth Elkrief de revenir sur les moqueries dont elle avait fait l’objet en avril dernier après avoir été présentée comme très clémente, voire fangirl du président Emmanuel Macron qui avait fait une allocution très suivie. “Il y en a qui restent avec leurs clichés et leur pensée confinée. Pour moi, ceux-là, ils resteront confinés toute leur vie“, a-t-elle lâché en visant l’animateur de TMC et ses chroniqueurs, hilares en plateau pour se moquer d’elle et de sa collègue Apolline de Malherbe. Les deux journalistes n’avaient pas manqué de superlatifs pour qualifier le président “d’extrêmement humble“, de “naturel” et de “franc“.

Pour Ruth Elkrief, les moqueries de Quotidien étaient injustes et, surtout, elle reproche comme de nombreuses autres personnalités un montage vidéo peu flatteur et trompeur. “Il reconnaissait ses failles et ses erreurs. C’était pas suffisant ? Peut-être, mais la violence de la critique de nos positions ce soir-là m’a paru tellement décalée avec la réalité, et le besoin qu’on avait d’une parole un peu plus cadrée de la part des autorités. Or, c’était le cas ce soir-là. Donc tout d’un coup, prendre trois phrases hors de leur contexte, les découper et vous balancer ça, pour moi, c’est le vieux monde. Sur le moment, je me suis beaucoup énervée. Et maintenant, c’est passé“, a ajouté la journaliste passée par LCI, RTL ou Le Matin de Paris et qui exerce dans les médias depuis 1985.