Rym Renom de nouveau opérée après la naissance de bébé : retour au bloc et explications

0
41

Le 16 janvier 2022, le deuxième bébé de Rym Renom et Vincent Queijo a pointé le bout de son nez avec quelques semaines d’avance. Cette naissance prématurée a été provoquée par une pré-éclampsie, maladie de la grossesse provoquant une hypertension artérielle et la présence de protéines dans les urines. La jeune maman en a souffert et aujourd’hui encore, cinq jours après son accouchement, elle n’est pas totalement remise.

En story sur Instagram ce vendredi 21 janvier 2022, Rym Renom donne des nouvelles. Ainsi, après une “fin de grossesse très compliquée et dure à vivre“, la jeune femme indique depuis son lit d’hôpital que “tout va mieux“. Toutefois, elle est passée ces derniers jours par des moments difficiles, notamment jeudi 20 janvier 2022, lorsqu’elle a de nouveau été opérée. “Hier je suis repassée au bloc parce qu’on a dû me faire un blood patch. J’avais trop mal à la tête pendant deux jours. Je ne pouvais pas me lever du lit, c’était horrible“, confie-t-elle.

Et de préciser ce qu’est ce blood patch, notion peu connue en dehors du milieu médical : “Le blood patch consiste en l’injection de sang autologue (du patient lui-même) dans l’espace péridural pour colmater la brèche méningée. Il s’agit du traitement le plus efficace en cas de non-guérison spontanée du syndrome post PL dans les 48-72H.

Elle qui dit désormais avoir “la force” de s’exprimer sur les réseaux sociaux n’est toutefois pas prête de rentrer à la maison. “On doit rester plus longtemps à l’hôpital, jusqu’à ce que le bébé sache manger par lui-même“, déclare Rym Renom.

Rappelons que le couple, déjà parent d’une petite Maria-Valentina (1 an), n’a révélé ni le sexe ni le prénom du bébé. “J’avais organisé une gender reveal pour la fin du mois. Mais on a tout annulé, je pense qu’on sera encore ici à l’hôpital. Et même si on sort avant, je crois que ce n’est pas le moment de faire ça. On fera une petite fête d’ici quelques temps, annonce Rym Renom. En tout cas, ce n’est pas la priorité. Notre priorité, c’est notre bébé, nos enfants.