Salma Hayek : “Je préfère mourir à la maison”, confidences sur sa lutte secrète contre la Covid-19

0
179

Alors qu’elle était récemment en tournage pour son prochain film, House of Gucci de Ridley Scott, l’actrice Salma Hayek avait bien failli ne jamais pouvoir se rendre sur le plateau… Et pour cause : elle a été très durement touchée par la Covid-19, au point de croire que la fin était proche pour elle.

Interrogée par le magazine Variety, Salma Hayek (54 ans) a donc révélé avoir été victime du virus ayant déjà contaminé 165 millions de personnes à travers le monde et fait près de 3,5 millions de morts. “Mon médecin m’a suppliée de me rendre à l’hôpital car la situation était très mauvaise. J’ai répondu : ‘Non, merci. Je préfère mourir à la maison.’“, a-t-elle raconté. La star des films Desperado, Une nuit en enfer ou encore Wild Wild West avait contracté le virus au début de la pandémie, l’an dernier. Elle avait passé pas moins de sept semaines à l’isolement dans une chambre de sa maison, au Royaume-Uni, avec son mari l’homme d’affaires français François-Henri Pinault (58 ans) et leur fille Valentina (13 ans). Pendant un certain temps, l’actrice avait même été placée sous oxygène pour l’aider à respirer.

Finalement, Salma Hayek a heureusement gagné sa bataille contre le coronavirus et n’a pas boudé son plaisir de reprendre le travail. Le projet House of Gucci était parfait pour elle : “Cela ne demandait pas beaucoup de temps. C’était assez facile. C’était vraiment le projet parfait pour simplement reprendre le boulot. Au début cela a commencé par des réunions Zoom mais je ne pouvais pas en faire trop car je me fatiguais vite“, a-t-elle précisé.

En révélant tardivement sa lutte contre le coronavirus, qui aurait pu causer sa mort, Salma Hayek ajoute ainsi son nom à une longue liste de personnalités ayant aussi été touchées plus ou moins gravement par la maladie. Aux prémices de la pandémie, son confrère Tom Hanks avait d’ailleurs terminé à l’hôpital avec sa femme Rita Wilson. D’autres stars, comme la chanteuse Pink ou l’actrice Alyssa Milano ont aussi été sévèrement impactées avant de trouver le chemin de la guérison.