Sam (Koh-Lanta), une “distance” avec Teheiura ? Mise au point et explications ! (EXCLU)

0
125

Après une élimination prématurée dans Koh-Lanta, l’île des héros en 2020, Sam a fait son retour en force dans son impressionnante perte de poids, sa relation avec Teheiura ou encore les réseaux sociaux.

Qu’avez-vous ressenti lors de votre élimination sur l’épreuve d’immunité ?

J’étais très triste de sortir à ce moment-là étant donné que c’est la veille de la course d’orientation et qu’il ne restait vraiment pas longtemps avant la fin de l’aventure. Ce qui a joué en ma défaveur, c’est la logique et le fait que je n’ai pas réussi à me concentrer à cause du stress. Je n’ai pas réussi à garder mon sang-froid. Il y avait tout le stress du début d’aventure qui en plus est longue. Tout ça m’a pas mal desservi.

Que s’est-il passé dans votre tête lorsque vous avez débarqué sur l’île des bannis ?

J’étais très content et étonné car je ne m’attendais pas à avoir une deuxième chance. Cependant, je savais qu’il y aurait un parcours difficile à accomplir avant de pouvoir réintégrer le jeu.

Quel était votre état d’esprit sur place ?

Un esprit de revanche sur moi-même. J’avais envie de revenir dans le jeu et j’espérais aller jusqu’aux poteaux.

Avant votre élimination du camp, vous avez été surpris par votre reflet dans le miroir, qu’est-ce que vous vous êtes dit ?

C’est la première fois que je me vois aussi maigre. C’est vrai que tous les autres aventurières et aventuriers étaient déjà allés presque jusqu’à la fin du jeu lors de leur précédentes aventures. Pour moi c’était la première fois que j’allais aussi loin et ce que j’ai vu était choquant.

Pourquoi avoir refusé de monter sur la balance ?

C’était pour ne pas me mettre un coup au moral. Il ne restait pas beaucoup de jours d’aventure et je trouvais ça dommage de toucher au moral et de lui faire un petit peu de mal alors qu’il fallait rester concentré. C’était pour ne pas être déstabilisé encore plus.

Lors de cette deuxième saison de Koh-Lanta, vous semblez plus à l’aise socialement et moins à l’aise sur les épreuves… Comment l’expliquez-vous ?

Face à moi j’avais des aventurières et aventuriers aguerris et ils ont su me mettre à l’aise. Ils étaient tous plus âgés que moi. Pour certains j’étais un peu comme le petit frère, voire même l’enfant. Je me suis entendu avec tout le monde, vraiment, et je suis content de ça. C’est quelque part une fierté car je ne me suis embrouillé avec personne. En ce qui concerne les épreuves, le niveau était beaucoup plus élevé que la dernière fois et je me sentais fatigué. Tout était plus dur, déjà au niveau de la survie j’ai souffert du manque de nourriture, comme tout le monde, mais moi ça m’a particulièrement atteint. Il faut aussi savoir que toutes les épreuves avaient une difficulté supplémentaire étant donné que c’était les 20 ans de Koh-Lanta.

Avez-vous eu du mal à vous imposer face aux “anciens” ?

Non. Si on prend l’exemple de la construction du radeau et le fait que je ne me suis pas imposé face à Claude c’est parce que j’ai 20 ans, il a 40 ans, il a plus d’expérience que moi. Ça aurait été quelqu’un d’autre qui n’y connaissait rien comme dans ma première saison je ne me serais pas posé la question.

Vous avez confié en interview que Teheiura “maintenait une certaine distance” après la réunification. D’après vous, pourquoi ?

Je n’ai pas vraiment dit cela, ça a été amplifié par les médias. Je vais être très clair. J’ai passé tout mon début d’aventure avec Claude étant donné que j’étais dans son équipe. J’ai retrouvé Teheiura à la réunification mais il est parti très vite. Quand je dis qu’il maintenait une certaine distance c’est parce qu’on ne s’est pas côtoyé longtemps et qu’il est parti très vite.

Sur les réseaux sociaux, certains menacent des candidats de mort et les insultent. Que pensez-vous de ça ?

Je trouve que c’est nul d’insulter et menacer car ça reste un jeu. Quand l’émission se termine, il faut vraiment que les téléspectateurs sortent de l’aventure. C’est une émission qui est faite pour divertir, ce n’est pas quelque chose de réel. Koh-Lanta est un jeu.

A l’inverse, certains reçoivent des déclarations d’amour ! Est-ce votre cas ?

Bonne question (il rit). Non, enfin peut-être de la part de gens anonymes. Il y a plein de gens qui vous disent qu’ils vous aiment ou que vous êtes quelqu’un de bien mais sinon non.

Qu’auriez-vous fait avec les 100 000 euros si vous aviez gagné ?

Je suis parti dans cette aventure pour gagner les poteaux. Aucun aventurier ne pense aux 100 000 euros avant d’arriver aux poteaux car on est vraiment dans l’instant présent. Je pense que je les aurais mis de côté et qu’ils seraient restés bien au chaud pendant un moment.

Parmi les trois finalistes, qui va, d’après vous, remporter ce Koh-Lanta, La Légende ?

J’ai une préférence mais je préfère la garder pour moi parce que le dépouillement n’a pas encore eu lieu, ça laissera un peu de suspense.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.