Samuel Étienne blessé et diminué après Fort Boyard : “Mon moral a pris un coup”

0
102

Samuel Étienne (48 ans) n’est toujours pas revenu au top de sa forme.

Alors qu’il participait à un enregistrement du jeu estival Fort Boyard pour France 2 fin mai dernier, l’animateur de Questions pour un champion (France 3) a fait une lourde chute. Il s’est cassé trois côtes et a subi un décollement de la plèvre, ce qui lui a valu d’être immobilisé pendant de longues journées.

À lire aussi

Interrogé par nos confrères de TV Magazine en début de semaine alors qu’il reprenait finalement les tournages de Questions pour un champion, Samuel Étienne a évoqué son état de santé : “À la suite de ma chute, j’ai eu trois semaines d’arrêt de travail, mais, au bout d’une semaine, je m’ennuyais à la maison. J’ai donc décidé de reprendre la matinale de franceinfo la semaine dernière. Ce n’était peut-être pas une bonne idée parce que j’en ai bavé. Bizarrement, cela fait deux semaines que je suis tombé, mais, aujourd’hui encore, je me sens vraiment diminué et pas au top. (…) C’est surtout le décollement de la plèvre qui est douloureux, car les médecins m’ont dit que c’était très innervé.”

Ainsi, à cause de son incapacité à réaliser certains mouvements, Samuel Étienne a également dû arrêter totalement le sport… Une situation difficile au quotidien pour ce passionné de l’effort. “C’est embêtant, car, sans le sport, c’est tout mon équilibre de vie qui est impacté. J’ai été touché physiquement, mais c’est également difficile mentalement. Avec ce repos forcé, mon moral en a pris un coup. C’est pour ça que j’étais content de reprendre Questions pour un champion parce qu’on rigole beaucoup sur le tournage. Je prends beaucoup de plaisir et ça me fait du bien“, a-t-il expliqué.

Déjà interrogé par nos confrères de TV Magazine après son accident, Samuel Étienne avait précisé : “J’ai trois côtes brisées et des poumons sous surveillance, car un léger décollement de la plèvre. (…) Ma chute fatale s’est produite sur la première épreuve, avec un plateau tournant. J’aime la course, mais je suis maladroit, alors je tombe assez facilement. C’est ce qui est arrivé, mais je suis mal tombé, assez violemment, sur le flanc. Sur le coup, j’ai été pas mal sonné, mais les muscles étant chauds, je n’ai pas ressenti la douleur tout de suite.