Sarah Fraisou amincie de 40 kilos : nouvelles photos bluffantes

0
97

Sarah Fraisou est une autre femme. Depuis plusieurs mois, l’ancienne candidate des Anges et de La Villa des coeurs brisés fond comme neige au soleil. Lundi 5 octobre, elle a une fois de plus affiché sa nouvelle silhouette et dévoilé combien de kilos elle avait perdu.

À lire aussi

L’épouse d’Ahmed a passé un nouveau cap. Sur Snapchat, Sarah Fraisou a dévoilé un selfie sur lequel elle regarde fièrement l’objectif. Elle porte un petit haut noir qui laisse entrevoir son ventre ainsi qu’un jean. “Je reviens tellement de loin. -40 kilos“, a-t-elle écrit en légende. La belle brune de 28 ans a aussi dévoilé des photos sur lesquelles on voit bien mieux son corps aminci. “Les efforts paient“, a-t-elle commenté l’une d’elles.

Pour perdre du poids, Sarah Fraisou fait très attention à son alimentation. Pour aller plus vite, elle a également eu recours à une opération. Elle s’est en effet fait poser un anneau gastrique et depuis, elle maigrit de jour en jour. Si ses fans l’encouragent et la félicitent pour ses efforts, ses détracteurs lui ont fait savoir qu’elle devait uniquement sa perte de poids à la chirurgie esthétique. Agacée par ces remarques, la jeune femme a tenu à leur répondre le 2 octobre dernier. “Vous rendez fous… J’ai perdu du poids, mais il y a des personnes qui commentent et évoquent les chirurgies. J’en ai toujours parlé et je n’ai jamais menti dessus ou tenté de vous faire croire que c’était fait naturellement. Je sais qu’il y a des filles qui sont dans le même cas que moi et qui sont heureuses de savoir où j’ai fait mes interventions. Même le ballon gastrique, je vous en ai parlé quand je l’ai posé. Donc les messages qui disent que je n’ai aucun mérite parce que j’ai fait de la chirurgie, franchement, fermez votre g*****”, avait-elle répliqué sur Snapchat. Sarah Fraisou n’a effectivement jamais caché qu’elle avait notamment fait une liposuccion complète, en avril 2018. Mais qu’importe ce que les gens disent, elle est mieux dans sa peau et c’est ce qui compte.