Sarah Fraisou encore une fois cambriolée : grosse colère et menaces

0
62

Le mois de septembre ne débute pas sous les meilleurs auspices pour Sarah Fraisou. Après avoir été fortement décriée pour avoir participé à un rodéo urbain sur une route nationale, la candidate de télé-réalité vient désormais de se faire cambrioler ! C’est ce qu’elle a révélé sur son compte Snapchat dans la soirée de mercredi 9 septembre 2020. En relatant les faits, la fiancée de Ahmed n’a pas caché son énervement.

À lire aussi

Comment vous dire que j’ai la rage. (…) Je suis sortie fumer une chicha et en moins de trente minutes on m’a rasé mon appartement“, a-t-elle confié. Heureusement, les individus qui ont réussi à s’introduire chez elle n’ont vraisemblablement pas été assez malins pour éviter les caméras de sécurité, placées un peu partout dans son domicile. Une chance pour Sarah Fraisou, pour qui justice pourra être faite. “Il y avait des caméras et les personnes les ont baissées, mais en regardant en pleine tête.”

Après avoir expliqué les circonstances de sa mésaventure, sans toutefois révéler ce qui lui avait été volé, la jolie brune s’adresse aux coupables, qui suivent certainement ses moindres faits et gestes sur les réseaux sociaux. “Je pense que tu regardes mon Snap, si je sors ou pas. Là tête de ma mère, on a ta gueule. (…) On va te retrouver“, prévient-elle. Elle poursuit en poussant un gros coup de gueule plus général, elle qui a déjà été victime d’un cambriolage dans le passé. “Il y en a marre de ces petits pisseux qui rentrent chez les gens. Je travaille pour payer mes trucs. (…) Je suis comme une ouf.” À la différence de sa première expérience avec des malfaiteurs, elle a la certitude qu’ils seront punis pour leurs actes : “Mais cette fois, je suis plus sereine parce que j’ai la tête des gens.

Les personnalités télé dans le viseur des cambrioleurs

Les personnalités de télé-réalité sont devenues les cibles favorites des cambrioleurs ces derniers temps. Il faut dire qu’avec leurs villas de luxe, leurs affaires hors de prix et surtout leurs agendas exposés au quotidien, les importuns ont accès à beaucoup d’informations pour savoir où et quand intervenir… Un revers de la médaille qui en a d’ailleurs poussé plus d’un à quitter la France.