Sarah Fraisou obligée de se refaire opérer : “Ça devenait dangereux”

0
88

L’année 2020 était synonyme de renouveau pour Sarah Fraisou. Longtemps complexée par son poids, la candidate emblématique des Anges a usé de toutes les techniques pour tenter de s’affiner, optant souvent pour des liposuccions, mais en vain. Ce n’est que depuis janvier dernier qu’elle semble avoir enfin réussi à trouver une stabilité grâce à un “régime très sec” comme elle le faisait savoir. Mais ce n’est pas tout, Sarah Fraisou a également eu recours à une nouvelle opération de chirurgie esthétique. En mai dernier, elle a en effet révélé qu’elle s’était fait poser un ballon gastrique. Le résultat était plus que bluffant puisqu’en quelques jours, elle réussissait à perdre plus de dix kilos. Depuis, elle apparaît métamorphosée sur ses réseaux sociaux, impressionnant toujours plus ses abonnés.

À lire aussi

Lundi 17 août 2020, ces derniers se demandaient alors pourquoi elle était de retour à l’hôpital. Harcelée de messages, elle a finit par prendre la parole sur Snapchat pour s’expliquer. “Vous avez tous vu la photo où je suis partie me faire opérer et tout le monde se demande ‘pourquoi, qu’est-ce que c’est, oh la grosse est encore repassée sur le billard..’ Je vais vous arrêter tout de suite. Oui je me suis fait opérée, c’était rapide, mais qu’est-ce qu’était vraiment l’opération ? C’est tout simple.” Histoire de faire taire les mauvaises langues, Sarah Fraisou a précisé qu’elle n’avait pas cédé à une sleeve ou encore à un bypass, qui sont “des opérations très lourdes” selon elle. Cependant, Sarah Fraisou est d’accord pour dire que son souhait a toujours été de “perdre vite“.

J’étais obligée de l’enlever

C’est pourquoi le ballon gastrique est apparue comme l’alternative idéale. Mais ce ballon, il faut bien l’enlever un jour. Et pour Sarah Fraisou, il devenait même urgent de se rendre à l’hôpital. “Ça faisait huit mois que je l’avais et avec le Covid j’étais bloquée alors qu’on peut le garder six mois maximum normalement. J’étais obligée de l’enlever, ça pouvait devenir dangereux pour mon estomac. Donc j’ai tout simplement retiré mon ballon gastrique et je l’ai remplacé par un autre. Ça s’est très bien passé, je suis juste K.O par l’anesthésie générale“, a-t-elle confié, se voulant rassurante.

Après ce nouveau rendez-vous, la jeune femme était d’autant plus satisfaite de ses choix que son gastrologue “était très content” d’elle. “Je fais partie des cas les plus rares, j’ai perdu plus de 30 kilos avec mon ballon gastrique alors qu’on perd normalement 10 à 15 kilos maximum, moi j’en ai perdu 32.” Pour conclure, Sarah Fraisou insiste tout de même sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un remède miracle contre le surpoids et qu’un régime stricte est indispensable à suivre après l’opération.