Secret Story : Un candidat opéré après un “mauvais coup”, photo depuis l’hôpital

0
54

Mardi 8 septembre 2020, sur Instagram, un ancien candidat de Secret Story se dévoile à l’hôpital, prêt à “passer au bloc” pour une opération… Il s’agit de Sacha Buyse, révélé dans la saison 8 du jeu d’enfermement. Au lendemain de cette première annonce, le jeune homme qui a déjà subi une pénoplastie donne de ses nouvelles et révèle avoir été opéré du nez.

À lire aussi

Comme vous avez pu le constater, je me plaignais depuis un petit temps de mon épuisement, de ma fatigue… J’essayais tant bien que mal de comprendre la raison. J’avais même été faire un test du sommeil qui n’avait rien révélé d’anormal. Pourtant, la nuit, je me réveillais à chaque fois, je faisais ce qu’on appelle des apnées, je m’étouffais en dormant“, lance Sacha Buyse. Et ce n’est pas tout, l’ancien camarade de Vivian Grimigni et Nathalie Andreani dans la Maison des Secrets raconte qu’il avait “mal à la tête à longueur de journée“, des troubles de la vue et qu’il respirait trop par la bouche, “pas assez par le nez“.

Ce n’est pas de la chirurgie esthétique ni un bad buzz

Tous ces maux venaient en réalité d’un “morceau de cartilage qui se baladait“. “Et la cloison, à cause d’un mauvais coup reçu sur le visage, s’est rétrécie, poursuit-il. À cause de ce coup, j’avais le nez complètement cassé de l’intérieur, mais quand c’est arrivé à l’époque, j’avais mal et je me disais que ça allait passer… Voilà où j’en suis deux ans plus tard.” Son nez a donc été “remis en place“. “Rassurez-vous, je n’ai rien changé, je l’ai laissé tel quel, mais l’ORL a tout remis en place et a retiré les morceaux de cartilage qui se trouvaient à côté de ma paupière“, assure Sacha.

Et de préciser : Il ne s’agit ni de chirurgie esthétique ni d’un ‘BAD BUZZ’ pour attirer votre attention, car les autres le font très bien à ma place.” Mais Sacha a la santé fragile, ce n’est pas la première fois qu’il partage ses opérations, parfois de chirurgie esthétique. “Mon estomac, mes oreilles, mon bras. (…) Je n’ai pas envie que vous pensiez que j’exagère (…). Je me battrai jusqu’au jour où ma santé sera parfaite !“, a-t-il conclu.