Seniors : danser pour repousser la dépendance

0
135

Et si le secret de la jeunesse éternelle, c’était… la danse ? C’est, en tout cas, l’hypothèse que défendent des chercheurs japonais. Explications.

En France, en octobre 2018 (d’après les chiffres du ministère des solidarités et de la santé), 8 % des seniors âgés de 60 ans et plus étaient dépendants, un chiffre qui monte jusqu’à 20 % chez les seniors âgés de 85 ans et plus.

La dépendance se définit comme « l’état d’une personne qui a besoin d’être aidée pour l’accomplissement des actes de la vie quotidienne ou qui nécessite une surveillance régulière ». Il s’agit d’un « terme générique qui désigne une perte d’autonomie aussi bien physique que mentale ».

Bonne nouvelle : une activité physique régulière permettrait de repousser l’état de dépendance, selon diverses études internationales. Et selon de récents travaux menés par le Tokyo Metropolitan Institute of Gerontology et publiés dans le Scandinavian Journal of Medicine and Science in Sports, la danse, en particulier, permettrait de maintenir l’autonomie des seniors.

Concentration, mémoire, endurance… La danse, une discipline tout-en-un !

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs (sous la direction du Dr. Yosuke Osuka) ont travaillé avec un groupe de 1003 femmes japonaises durant 8 ans. Au cours de cette période, 13 % des participantes ont développé une dépendance au quotidien. En revanche, les femmes qui dansaient régulièrement avaient, en moyenne, un risque 73 % moins élevé que les autres de devenir dépendantes avec la progression de l’âge.

« La danse est une activité physique qui nécessite à la fois de l’équilibre, de la force et de l’endurance, explique le Dr. Yosuke Osuka. Par ailleurs, cette discipline requiert de la concentration, de la mémoire et une certaine faculté d’adaptation. Tous ces éléments participent à repousser le déclin physique et cognitif de la personne, lui garantissant ainsi une meilleure autonomie. » Zumba, danse classique, valse, rock acrobatique… à vous de choisir !

À lire aussi :

La perte d’audition augmente le risque de démence

Les seniors confiants face au risque de dépendance

En France, 2 personnes âgées sur 5 ne portent pas des lunettes adaptées à leur vue