Serge Gainsbourg et sa première femme Lise Lévitzky : “L’amour libre s’est transformé en tromperies”

0
38

Si l’on connait bien la vie amoureuse de ses deux premiers enfants, sa fille Charlotte avec Jane Birkin et son fils Lulu avec Bambou. Ce qu’on sait beaucoup moins, c’est qu’avant tout ça, avant Brigitte Bardot et ses autres liaisons, le chanteur a été marié avec une femme, Elisabeth Levitsky.

Une femme qui l’a suivi… jusqu’à la mort. Celle-ci, aujourd’hui âgée de 96 ans, s’exprime pourtant rarement sur cet amour. Il faut dire qu’à l’époque, tout ça était très mal vu par leurs familles respectives, notamment en raison de la religion.”Quand j’ai rencontré Lucien (le vrai prénom de Gainsbourg) à l’Académie Montmartre, c’était un petit Juif russe. Moi aussi j’étais russe, mais d’une famille d’aristocrates épouvantablement antisémites (son père a fait partie de la SS pendant la guerre, ndlr). Notre amour a été une fête extraordinaire. Nos deux familles ne s’aimaient pas“, avait-elle confié à Ouest-France.

Un amour qui grandit, au départ “à la manière de Sartre et Beauvoir” mais qui est gâché par des relations adultères régulières. “Il avait 21 ans et moi 23. Petit à petit, l’amour libre s’est transformé en tromperies. Lulu vivait des aventures de 24 heures et moi de longues histoires“. Leur histoire se tend alors et les deux amants, qui se sont mariés entre temps, ne sont plus sur la même longueur d’ondes : ils finiront par divorcer.

Leur mariage, qui a duré six ans, a fini par s’effriter, gâché par la jalousie et les nombreuses tromperies. Cependant, ce n’est pas la fin de leur histoire, puisqu’ils se recroiseront par hasard et seront en contact toute leur vie : “Un jour, en mai 68, sur le pont Louis Philippe, on tombe nez à nez. Le début d’un long ‘revenez-y’. C’est son tour d’être déprimé après que Bardot l’a quitté. Mais chacun est libre, c’est très amusant“.

Il y avait un tel défilé de bonnes femmes, je devais représenter un point fixe dans sa vie. Même plus tard, plus vieille, je me suis toujours sentie valorisée avec lui. Dès qu’il revenait, quelle fête ! On était de vieux amis, comme frère et soeur aussi. Un jour où je lui demandais ce qu’il pensait de notre relation, il m’a répondu : ” Elle est pérenne et incestueuse“, raconte-t-elle, toujours aussi touchée. Elle l’aura ensuite régulièrement au téléphone jusqu’au matin de sa mort.

Si elle le décrit aujourd’hui comme “l’homme le plus extraordinaire que j’ai vu“, elle retient surtout de lui son respect. “Je n’ai jamais connu quelqu’un cherchant autant à faire plaisir, à avoir une relation aussi égalitaire avec une femme. Aucun geste autoritaire, un mot de trop ou une grivoiserie. Lulu, c’est le respect total, le contraire du misogyne. Sa voix aussi m’a toujours touchée, il pouvait dire n’importe quelle connerie avec, ça passait”.

En 2010, elle a sorti un livre sur leur relation, intitulé Lise et Lulu et déclare que la chanson Elisa fut écrite pour elle. Une belle histoire, discrète aux yeux du public, qui restera dans son coeur toute sa vie.