Serge Lama “à haut risque” : il s’oppose fermement au couvre-feu

0
153

Le président de la République, Emmanuel Macron, a décidé de resserrer la vis pour stopper la pandémie du coronavirus. Les Français qui vivent dans les grandes villes et avaient retrouvé un rythme de vie plus ou moins normal depuis le déconfinement du 11 mai vont désormais devoir rentrer à la maison tôt en respectant un couvre-feu. Très tôt. Lille, Rouen, Lyon, Saint-Etienne, Grenoble, Marseille, Montpellier Toulouse et toute la région Île-de-France seront désormais des déserts absolus à partir de 21h. Une situation insupportable pour Serge Lama, qui est intervenu sur sa page Facebook pour manifester son mécontentement.

À lire aussi

On ne doit pas empêcher toute une génération de vivre

C’est à travers les mots du compositeur Augustin Charnet que Serge Lama a pris la parole pour dénoncer l’impact dramatique de ce couvre-feu sur le secteur culturel. “On ne doit pas empêcher toute une génération de s’exprimer et de vivre, a-t-il ajouté. Moi c’est différent, je fais partie d’une génération à haut risque et je ne veux pas entraîner mon public dans une mauvaise aventure. Si j’avais 25 ans, j’aurais fait la même vidéo avec la même fougue et les mêmes arguments.” Dans la fameuse vidéo, Augustin Charnet craint pour l’avenir de ses confrères et demande à faire circuler une pétition en espérant obtenir des dérogations qui aideraient le public à se rendre en salle de spectacle. Le message est passé.