Sheila après par la mort de son fils Ludovic : “Je ne suis pas suicidaire même si une folie est toujours possible”

0
232

Un an et demi après la mort de son unique enfant, Ludovic Chancel, Sheila s’est confiée sur son douloureux deuil. La chanteuse laisse sous-entendre qu’elle aurait pu mettre fin à ses jours.

Plus d’un an déjà. Le 7 juillet 2017, Ludovic Chancel, fils unique de Sheila et Ringo, mourait à l’âge de 42 ans des suites d’une overdose médicamenteuse. Au cours d’une interview accordée à nos confrères du magazine Gala, la chanteuse a donné de ses nouvelles. Bien évidemment, cette maman meurtrie a beaucoup de mal à aller de l’avant. “A l’intérieur de moi, je ne suis que cicatrices. Alors, je m’accroche à des pensées positives (…) J’apprends à vivre avec ma souffrance. Il faut combler le désespoir qui lui ne passe pas. Je suis restée debout grâce à mes proches”, confie-t-elle avant de faire également référence à son “public” qui l’aide beaucoup.

A la suite de l’annonce de la mort de son fils avec lequel elle s’était déchirée pendant plusieurs décennies à travers médias interposés, Sheila a néanmoins eu des pensées sombres. “Je me suis dit à un moment, je vais partir loin, très loin. Je ne suis pas suicidaire, même si dans les instants de grand désespoir, une folie est toujours possible. Ludo me manque tellement et cette absence est insupportable à vivre. Même si on était en froid car je ne supportais plus ses excès, cette destruction programmée… J’ai perdu mon unique enfant. Un bout de moi. Le jour de sa mort, c’est comme si on m’avait arraché une partie de mon corps”, s’est-elle souvenue. Toujours bouleversée, Sheila a beaucoup de mal à pleurer, victime de “douleurs physiques atroces comme des spasmes au ventre par exemple”, révèle-t-elle.