Sinclair confirme qu’il est amoureux : “Je me sens très bien en ce moment !”

0
216

Il chante l’amour, il le vit aussi. À 50 ans, Sinclair a vécu plusieurs romances très médiatisées. On l’a vu pendant onze ans au bras de l’actrice Emma de Caunes, qu’il avait épousée en septembre 2001. De 2009 à 2012, c’est avec la romancière Amanda Sthers qu’il coulait des jours heureux. Quant à son bonheur actuel, l’artiste accepte de n’en parler qu’à demi-mot. Interrogée à propos de sa vie personnelle par le magazine Public, à peine concède-t-il un “oui, je me sens très bien en ce moment“.

À lire aussi

Je ne veux pas montrer ma vie“, précise l’ancien juré de Nouvelle Star. Et effectivement, difficile d’obtenir le moindre détail. Tout ce qu’on sait, c’est que Sinclair a eu une fille avec Emma de Caunes, que les deux ex ont appelée Nina. Papa poule, Mathieu Blanc-Francard – de son vrai nom – a d’ailleurs sacrifié quelques années pour elle, restant à proximité géographique pour la voir grandir… alors qu’il rêvait de fuir la capitale.

Je vis vers Arles, à trente minutes de la plage, se réjouit-il en juillet 2020. Ce qui me permet d’être en vacances toute l’année. Les derniers temps, je me sentais très vieux à Paris : je sortais moins, et dans mon appart du 10e arrondissement, j’avais l’impression de me taper l’énergie négative du monde. J’attendais juste que ma fille soit assez grande pour avoir moins besoin de moi. Maintenant qu’elle va avoir 18 ans, tout est simple. Déménager a été un vrai changement et je ne pourrai jamais faire machine arrière !

Professionnellement, Sinclair n’est pas débordé depuis qu’il a travaillé sur la bande originale du film Mes trésors en 2017. Mais il semblerait que le confinement lui ait été utile. Un déclic plus tard, le chanteur a décidé de sortir un titre par mois et de faire remixer le fruit de ses efforts par son frère, Hubert Blanc-Francard du duo Cassius. Elle dit est d’ailleurs disponible à l’écoute depuis le 3 juillet dernier…

Retrouvez l’interview de Sinclair dans le magazine Public n° 889 du 24 juillet 2020