Singapour se résout à fermer écoles et entreprises devant la résurgence du virus

0
135

Singapour, qui avait réussi à contenir l’épidémie de coronavirus en traçant les cas, doit se résoudre à fermer écoles et entreprises et à demander aux habitants de rester chez eux, a annoncé vendredi Lee Hsien Loong, le Premier ministre de la ville-Etat confrontée à une résurgence des cas d’infection.

“En observant la tendance, je suis inquiet qu’à moins de prendre des mesures supplémentaires, la situation ne se détériore et que d’autres foyers d’infection puissent faire basculer les choses”, a déclaré le Premier ministre du pays d’Asie du Sud-Est au cours d’un discours télévisé.

Singapour, l’un des premiers pays touchés par le coronavirus après la Chine, a maintenu l’épidémie sous contrôle en effectuant un grand nombre de tests et en retraçant méthodiquement tous les contacts des personnes infectées et en les isolant.

Les autorités ont renforcé progressivement les restrictions, notamment en fermant les bars et les boîtes de nuit, sans imposer de confinement strict jusqu’ici.

Singapour a aussi interdit son territoire aux non-résidents.

Mais devant une hausse des cas d’infections ces derniers jours, le Premier ministre a dit vouloir “court-circuiter” la propagation du virus.

Les entreprises seront fermées à partir de mardi, à l’exception de celles qui fournissent des services essentiels comme les supermarchés et les hôpitaux et celles des secteurs économiques clés.

Les écoles seront fermées, sauf pour les enfants dont les parents doivent continuer à travailler et n’ont pas d’alternative.

Les habitants devront rester chez eux, sauf en cas de nécessité, comme se ravitailler ou faire du sport.

Singapour a enregistré 1.114 cas d’infections par le Covid-19 et cinq morts. Dans le monde les personnes contaminées dépassent à présent le million et les décès 50.000.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.