Connectex avec nous

Smartphones : comment la technologie bouleverse nos mœurs sociales

Pure contributions

Smartphones : comment la technologie bouleverse nos mœurs sociales

La prolifération des smartphones a complètement chamboulé nos habitudes…

Les gens sont de plus en plus accros à leur téléphone portable ; je dirai même ils sont devenus des smartphones addicts. L’utilisation abusive des smartphones a des impacts sur notre comportement, nos humeurs, notre santé, bref notre vie.

La smartphone attitude et la déconnexion sociale

Nous passons de plus en plus de temps avec nos appareils connectés, notamment les smartphones et les tablettes. Certaines personnes ne peuvent même plus s’en passer à tel point qu’elles vérifient leur appareil toutes les minutes pour voir s’il n’y a pas de notification. D’autres sont allés jusqu’à développer une phobie. Le néologisme “nomophobie” a ainsi vu le jour pour désigner cette peur de ne pas avoir son « phone » avec soi.

Par ailleurs, depuis l’essor de ces terminaux, les rapports humains et sociaux ont profondément été touchés. Véritable paradoxe, d’autant plus que les smartphones et les réseaux sociaux sont censés favoriser les communications et les relations sociales. Il n’est pas rare de voir des personnes assises à la même table d’un restaurant, communiquer via leur smartphone ou épier leur timeline Twitter ou Facebook. Les gens préfèrent se rencontrer sur internet plutôt qu’en chair et en os.

Les utilisateurs de smartphones de plus en plus stressés

L’un des effets détectés chez les smartphones addicts est le stress. En effet, les smartphones et internet ont modifié notre vision du temps. Tout doit être fait le plus rapidement possible. Le flux constant d’informations nous rend inquiets à tel point qu’on ne veut manquer aucune info. C’est ainsi que l’on rencontre des personnes qui vérifient tout le temps leur téléphone à l’affût de la moindre notification.

Ce stress de ne pas être informé à temps, de ne pas suivre et discuter avec les autres sur les réseaux sociaux peut avoir des effets néfastes sur la santé. En effet, un certain seuil d’anxiété peut provoquer certains troubles comme les ulcères d’estomac, des troubles digestifs, les troubles de sommeil et même des problèmes cardiovasculaires. En plus, des études tendent à montrer les effets néfastes (à long terme) de la lumière de ces terminaux sur la santé.

Les smartphones addicts sont de plus en plus fainéants

Il faut l’avouer, l’essor des nouvelles technologies a fait de nous des partisans du moindre effort. Aujourd’hui, personne ne se donne la peine d’aller chercher une définition dans un dictionnaire. Quelques tapes sur son téléphone et le tour est joué en quelques secondes. De plus, les assistants personnels de plus en plus intelligents facilitent grandement la tâche aux consommateurs. Tout ceci finit par rendre les smartphones addicts fainéants.

Ce n’est plus la peine de beaucoup réfléchir puisque sieur Google répond à toutes nos questions (même les plus farfelues). Grâce aux GPS, on ne se préoccupe plus de regarder la route, mais tout simplement de suivre les instructions de l’appareil, nous rendant paresseux et amoindrissant nos capacités intellectuelles. En Allemagne par exemple, ils sont arrivés jusqu’à installer des signalisations lumineuses au sol afin de contenter les smartphones addicts. Plus besoin de lever la tête pour voir si le petit bonheur est vert ou rouge.

Que faut-il faire contre ce fléau ?

En lisant les lignes précédentes, nombreux se sont dit que nous sommes foutus. Eh bien, ce n’est pas le cas. Bien que les smartphones soient aujourd’hui quasiment incontournables, leur utilisation peut se faire de manière judicieuse. De nombreux artistes comme BabyCakes Romero tentent de sensibiliser l’opinion publique à ce sujet.

Demander aux gens de ne plus utiliser leur smartphone semble impossible. Le mieux serait de leur apprendre à utiliser cet outil de manière efficiente et surtout leur apprendre qu’ils peuvent s’en passer. Des journalistes et de nombreuses célébrités ont tenté de passer une journée, puis une semaine, un mois, etc. sans utiliser leur smartphone. Cela leur a fait le plus grand bien. Cette expérience leur a permis de passer plus de temps avec leurs proches, en chair et en os.

En somme, il est quasiment impossible de se passer de ce concentré de technologie qu’est le smartphone. Il permet en un tour de main de vérifier ses mails, partager des infos sur les réseaux sociaux et avoir les dernières news. Toutefois, son usage abusif est nocif pour la santé.

Cliquer pour réagir

Liasser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Pure contributions

Haut