Sneazzy a failli mourir en avion : “Les masques ne sont pas tombés…”

0
162

Rare dans les médias, Sneazzy s’est longuement confié à Clique & Chill le 22 janvier 2020, à l’occasion de la sortie de son nouvel album, qui n’a d’ailleurs pas encore de nom. Celui qui a commencé l’année avec le single J’attendais a évoqué son rapport à la mort, lui qui a vu presque son heure arriver dans un accident d’avion.

À lire aussi

Un événement traumatisant survenu cet été, alors qu’il assurait la promotion du film La Source adapté d’un roman, dans lequel il joue un jeune de quartier qui se passionne de surf et qui part vivre dans le sud-est de la France et faire des compétitions dans le monde entier. “C’était tellement fou et inédit ce que j’ai vécu ce jour-là. On était à Perpignan et on devait revenir à Paris en avion“, a expliqué Sneazzy, qui était à bord avec Alice David. “C’était un bombardier. Déjà de visu il était un peu… Avec le recul je me dis qu’il était pas très rassurant. Au bout de 20 minutes, il y a eu une dépressurisation de la cabine ou je sais plus quoi exactement. Atterrissage d’urgence, les hôtesses étaient en pleurs avec des scaphandres“, a raconté le membre de 1995.

“Si c’est la fin, faut que je laisse un dernier message”

Les masques ne sont pas tombés et elles étaient stressées de ça. Le pilote est descendu en bombe, le plus bas possible pour qu’on ai de l’oxygène” a poursuivi Sneaz, qui a précisé s’être rendu compte de ça après. “J’ai les mains moites à la base, mais là c’était exceptionnel, j’avais de la sueur qui coulait. Il y avait des gens qui pleuraient, et ça a duré une demi-heure. C’était ça le plus hardcore, c’était long, sans vraiment être rassuré par personne“, a-t-il déploré.

C’est à ce moment là qu’il s’est rendu compte qu’il avait de la 4G sur son téléphone. “Je me demande si je dois alerter mes proches. Si c’est la fin, faut que je laisse un dernier message. Pendant cette demi-heure, il se passe énormément de choses et en même temps pas vraiment, dans le sens où tu vas à l’essentiel. Quand tu réalises que c’est peut-être la fin, j’ai pensé très fort aux gens que j’aimais, à ma mère, à ma soeur, ma famille. Du coup j’ai envoyé des messages, malheureusement ils sont passés dans un groupe whatsapp de famille. C’était un peu l’horreur à ce moment là“, a poursuivi Sneazzy.

“C’est cool La Source il va cartonner”

J’ai envoyé un message à un groupe de potes, où j’étais beaucoup plus golri. La première réponse que j’ai reçu c’était : ‘C’est cool La Source il va cartonner’. Je vais pas dire qui l’a envoyé…“, a-t-il raconté en souriant. Très croyant, le rappeur a expliqué qu’il a passé les cinq dernières minutes du vol à prier : “C’était hardcore. À la fin je me disais : ‘Bon, c’est comme ça’, jusqu’à la dernière seconde, jusqu’à l’atterrissage, je me disais que ça allait exploser.

Plus que de raconter cette anecdote, Sneazzy a expliqué l’enjeu de son nouvel album, qui n’a pas encore de nom, mais qui sortira le 28 février prochain. “Tu grandis et en même temps, tu te calmes en fait. J’étais un excité de la vie mais je me suis calmé“, a-t-il expliqué, assurant revenir avec un album plus sincère et personnel. Un grand retour de cet artiste talentueux, deux ans et demi après son projet Dieu bénisse Supersound, saison 3. Il devrait d’ailleurs contenir un featuring avec S.Pri Noir