Soko traumatisée dans son enfance : pourquoi elle ne mange plus de viande

0
89

Une expérience traumatisante par la suite renforcée par un lieu de vie quelque peu “original” : “Après la mort de mon père, ma mère a racheté, dans le petit village de Fargues-Saint-Hilaire [en Gironde], une boucherie qu’elle a transformée… en notre maison. Pendant la visite, on nous a dit : là, c’était les chambres froides, ici, on pendait les cochons pour faire du boudin. Et il y avait encore les crochets pour pendre les animaux morts…

Soko est aujourd’hui installée à Los Angeles. Un environnement qui est, selon elle, beaucoup plus ouvert à un mode de vie vegan que son pays natal : “En France, quand on est vegan, on s’attire des jugements négatifs, au sein de sa propre famille. C’est la France. Les Français sont beaucoup dans le jugement, estime-t-elle. Beaucoup plus qu’en Californie…