Sophie Darel inquiète pour sa santé fragile : “J’ai cette épée de Damoclès…”

0
16

Sophie Darel est pétrifiée. A l’âge de 77 ans, l’ancienne présentatrice télé qui officiait au côté de Guy Lux dans les années 1970 dans l’émission Cadet Rousselle notamment, s’est confiée dans les pages de France Dimanche du vendredi 8 octobre. La chanteuse et imitatrice, qui s’est relevée après avoir combattu trois cancers (deux cancers du sein et un cancer de l’utérus) a fait des révélations sur sa santé fragile.

Traumatisée par les moments difficiles par lesquels elle a dû passer, Sophie Darel a confié faire très attention à elle et passer régulièrement une batterie d’examens en prévention. “J’effectue tous les ans des bilans pour surveiller qu’il n’y ait pas de récidive. À chaque fois je suis morte de peur, a déclaré la septuagénaire à nos confrères. “Aujourd’hui, tout va bien“, rassure-t-elle. Avant de nuancer son propos. “J’ai toujours cette épée de Damoclès au dessus de la tête”.

Malgré ses problèmes de santé passés, Sophie Darel reste une bonne vivante et profite de la vie. “J’aime faire la fête avec les copains, et je ne regarde pas trop à la dépense… Car j’aime manger, j’aime rire, j’aime la vie quoi !”, a commenté celle qui chantait Maître Pierre en duo avec Pierre Perret. Mais un nuage vient assombrir le bonheur que vit l’ancienne animatrice de télévision : son désir d’enfant non assouvi. J’aurais tant voulu avoir un enfant ! En tant que femme c’est très dur à vivre. Le temps passe si vite…”

Celle qui a vécu une idylle avec Mike Brant et a été mariée à Bernard Golay, avant d’épouser l’écrivain Jacques Anaclet en 1981, a traversé bien des épreuves. En janvier dernier, invitée sur le plateau de Crimes et faits divers par Jean-Marc Morandi, Sophie Darel a raconté qu’enfant, elle a été agressée sexuellement par un célèbre animateur de radio aujourd’hui décédé et dont elle n’a pas voulu divulguer l’identité par respect pour sa famille. “Il m’a entraînée dans un coin, il m’a coincée, il a commencé à me faire des choses… Il me disait que j’étais mignonne. Presque tout de suite, il a fait des attouchements sur le sexe”. Un récit glaçant.