Sophie Marceau : Ravissante et complice avec Lisa Azuelos, elle fête ses aventures américaines

0
135

Dans I Love America, Sophie Marceau interprète le personnage de Lisa. Elle décide de changer de vie en quittant Paris pour Los Angeles, après le départ de ses enfants et la mort de sa célèbre mère, absente durant toute sa vie. En Californie, Lisa retrouve son meilleur ami Luka (joué par Djanis Bouzyani), qui a réussi en montant un célèbre bar de drag queens. Luka se donne pour mission d’aider Lisa à relancer sa vie sentimentale éteinte depuis trop longtemps en lui créant un profil sur un site de rencontres. Entre des rendez-vous gênants et une histoire inattendue avec John (Colin Woodell), Lisa comprend que la véritable rencontre est avec elle-même, si elle arrive à pardonner à celle qui fut son premier amour… sa mère.

Ce synopsis est proche des vies de Lisa Azuelos, fille de Marie Laforêt (décédée le 2 novembre 2019 à 80 ans) et de Sophie Marceau, mère de deux enfants (Vincent Zulawski et Juliette Lemley, 26 et 19 ans, nés de précédentes relations avec Andrzej Żuławski et Jim Lemley). Les deux jeunes adultes ont eux aussi quitté le nid familial.

C’est dans l’ordre des choses. Les enfants grandissent et ils partent. Pendant vingt ans, trente ans, on fonde une famille, puis on se retrouve avec la dernière partie de sa vie à remplir, a récemment expliqué l’actrice 55 ans à Télé Star. Comment l’aborder ? Comme tout le monde, je me pose la question. Il faut que je me déshabitue de mes habitudes, que je travaille sur moi. La vie est faite d’évolutions et de changements.

Les changements se font aussi sur le plan sentimental, avec l’apparition des applications de rencontres. Sophie Marceau en est utilisatrice dans I Love America, mais pas dans la réalité : “Vous me voyez sur un site de rencontres, franchement ? Si je n’avais pas été Sophie Marceau, est-ce que je serais allée sur un site de rencontres ? A priori, ce n’est pas le truc qui m’emballe ! Après, il est possible de trouver l’amour sur les réseaux ! Cela dépend de ce qu’on y cherche.