Sophie Marceau si discrète, après une jeunesse “violente” : “Ça a été très violent au départ”

0
19

Les Français sont du genre fidèles lorsqu’il s’agit de choisir leurs personnalités préférées. Depuis de nombreuses années, Jean-Jacques Goldman et Sophie Marceau sont en effet indétrônables ! Une popularité que l’actrice apprécie de loin, elle qui privilégie la discrétion après avoir grandi sous le feu des projecteurs. Auprès du JDD et son édition du 4 juillet 2021, la star de 54 ans a commenté cette notoriété parfois étouffante.

Même si je ne fais rien pour, ça fait plaisir, Sophie Marceau a-t-elle d’abord affirmé. J’imagine que je suis ancrée dans la mémoire collective d’une génération, qui est aussi la mienne. On vit les mêmes choses aux mêmes âges. Le paradoxe, c’est que je rappelle leur jeunesse aux gens alors que moi je n’en ai pas eu, de jeunesse.” Révélée à seulement 13 ans dans le film culte La Boum, l’actrice a d’abord mal vécu son statut d’icône du grand écran, avant de prendre finalement les choses avec philosophie : “Ça a été très violent au départ, mais maintenant ça fait partie de ma vie. Ce qui ne vous tue pas vous renforce.”

Celle qui s’apprête à faire son retour au Festival de Cannes, pour défendre le film Tout s’est bien passé (réalisé par François Ozon, en salles le 22 septembre prochain), se préserve en se tenant notamment à distance des rumeurs et des critiques à son sujet. D’autant que la comédienne confie être une personne “qui doute” et ne se sent “pas toujours légitime” : “Si je commence à écouter tout ce qu’on dit sur moi, je ne sors plus (…). Lire une mauvaise critique me fait du mal. Pour ne pas être fragilisée, je préfère ne pas savoir, ne pas regarder les commentaires sur mes réseaux sociaux“, la mère de Vincent et Juliette (25 et 19 ans) a-t-elle expliqué.

Ça me saoule de me mettre en scène

En novembre dernier, Sophie Marceau a justement fait l’objet de vives critiques après avoir relayé l’affiche du documentaire Hold-up, qui détaille la théorie du complot autour de la Covid. Depuis, l’actrice n’a plus rien partagé avec ses fans, une fois encore pour se protéger : “J’ai arrêté un peu tout, c’est vrai (…). En vérité, ça me saoule de me mettre en scène, ce n’est pas ma nature. J’aime la discrétion. Je suis tellement poursuivie depuis longtemps par les paparazzis que je ne me suis toujours pas habituée à l’exposition.”