Steevy Boulay sans fie sur le Loft : il révèle la chose “la plus honteuse” qu’il a faite

0
18

Le 8 avril dernier, Benjamin Castaldi a animé en direct une émission sur C8, pour fêter les 20 ans de la première saison de Loft Story. Depuis, l’animateur ne semble plus vouloir quitter les anciens candidats qu’il a pris beaucoup de plaisir à retrouver. Cette semaine, il a d’ailleurs accepté de participer avec certains d’entre eux à Un Dîner presque parfait (W9), à savoir Steevy Boulay, Fabrice Béguin et le couple Julie et Christophe.

Dans l’épisode de mardi 13 avril 2021, l’heure était aux révélations. En effet, pour pimenter la soirée, Benjamin Castaldi a entrepris de poser les questions qui traversent encore l’esprit de certains fans de l’émission culte des années 2000. De quoi pousser les ex-Lofteurs à faire des révélations inattendues, notamment Steevy Boulay.

Celui qui est récemment devenu chroniqueur dans Touche pas à mon poste a accepté de se confier sur “la chose dont il avait le plus honte” survenue dans le programme de M6. “Moi je me masturbais tous les soirs… mais dans ma chaussette“, a-t-il lâché à table. Une confidence qui a surpris tout le monde et a suscité un gros fou-rire. Et à la question de savoir pourquoi il utilisait une chaussette, il a expliqué avec la même honnêteté : “Bah après je prenais et j’essuyais tout…” “Du coup c’est un secret qu’il a su garder pendant vingt ans, et là tout le monde va être au courant“, a commenté en coulisses Fabrice Béguin.

Lors de cette soirée, c’est Julie qui s’est également souvenue d’une anecdote peu glamour. “Ça concerne certaines Lofteuses. C’était quand elles étaient devant les miroirs sans tain (derrière lesquels étaient dissimulées des caméras, ndlr) et qu’elles se faisaient les points noirs ou les boutons. C’était juste horrible“, a-t-elle déclaré. Et pour Benjamin Castaldi de surenchérir : “Dégueulasse, oui. Il y avait une espèce de crème anglaise… et on avait des plans où tu as un truc qui part comme ça. C’est impossible de raconter tout ce qu’on a pu voir dans cette maison, parce que ce n’est pas bien !” Et bon appétit bien sûr !