Stéphane Guy viré de Canal+ et “touché au coeur” : il se confie sur ses derniers mois difficiles

0
47

Stéphane Guy n’aurait jamais imaginé quitter Canal+ dans de telles conditions. Commentateur des matchs de Ligue 1 sur la chaîne cryptée depuis plus de vingt ans, il a pourtant bel et bien été licencié juste avant Noël en décembre 2020. La raison ? Stéphane Guy avait décidé d’apporter son soutien à l’antenne à l’humoriste Sébastien Thoen – lui-même renvoyé du groupe juste avant pour une parodie de la chaîne CNews et de son animateur Pascal Praud.

Depuis, Stéphane Guy a retrouvé du travail sur les stations radios RMC et BFMTV où il a été recruté pour couvrir les matchs de l’Euro. Un nouveau rôle pas forcément évident mais qui apparaît néanmoins salvateur après des derniers mois très difficiles. “J’ai vécu une petite mort. J’ai eu l’impression, pendant quelques semaines, d’assister en direct à mes obsèques“, a-t-il confié dans les pages de L’Equipe.

Stéphane Guy est d’autant plus peiné par la décision de Canal+ de se séparer de lui qu’il ne comprend toujours pas. “Cette affaire me sidère depuis le début et encore aujourd’hui. Ni l’entretien préalable ni la lettre de licenciement ne peuvent répondre à mes questions. On le justifie par un manquement à l’obligation de loyauté. Cela n’a aucun sens. J’était même chambré pour mon côté très ‘corporate’ tant au micro que par mes collègues“, a-t-il rappelé à nos confrères. Et de reconnaître : “Je ne fais pas le malin, j’ai été touché au coeur. Depuis vingt-cinq ans, je me levais et m’endormais en pensant à Canal.

Je n’ai commis aucune faute

Malgré cette issue bien malheureuse, Stéphane Guy assure ne pas regretter d’avoir apporté son soutien au “camarade Thoen” comme il l’appelle. “Absolument pas. On fait des métiers publics, c’était devenue une affaire publique, il était important qu’on se manifeste. Sébastien Thoen était un membre de la famille Canal. (…) Je n’ai commis aucune faute dans mon commentaire, ce soir-là“, a-t-il estimé.

Ainsi, le complice d’Habib Beye a contesté son licenciement devant les prud’hommes. Son audience doit se tenir en octobre prochain, après quoi Stéphane Guy espère pouvoir réintégrer Canal+. “J’était le plus heureux des hommes dans ce que je faisais et je sais que ce sera très compliqué de retrouver ce bonheur professionnel. C’est pour cela que je me battrais jusqu’au bout.”

L’intégralité de l’interview de Stéphane Guy est à retrouver dans le nouveau journal de L’Equipe paru ce mercredi 16 juin 2021