Stéphane Vanhandenhoven (Affaire conclue) en couple : confidences sur sa chérie

0
75

Le grand public ne sait que très peu de choses sur Stéphane Vanhandenhoven, présent dans Affaire conclue depuis son lancement en 2017. Beaucoup moins expansif qu’un Julien Cohen ou une Caroline Margeridon, ce grand Belge a malgré tout réussi à conquérir les fidèles téléspectateurs de l’émission grâce à son humour et la tendresse qu’il inspire. Ceux qui le suivent sur les réseaux ne s’étaient pas trompés sur lui : Stéphane a véritablement le coeur sur la main. Il le démontre depuis plusieurs semaines en faisant preuve de solidarité envers les Libanais, récemment touchés par la double explosion survenue dans leur capitale, Beyrouth.

À lire aussi

Un drame qui a fait de nombreux morts et blessés, mais qui a également ravagé la ville. Chose qui a profondément bouleversé l’antiquaire. Ainsi, sur Instagram et Facebook, il a tenté de mobiliser sa communauté pour agir. Nos confrères de Télé Loisirs ont été curieux de connaître la raison qui avait poussé Stéphane Vanhandenhoven à aider les habitants de Beyrouth. Et la réponse est toute simple : c’est par amour. “J’ai une petite amie qui est libanaise, elle s’appelle Sarah“, a-t-il révélé. C’est en Belgique que les tourtereaux auraient craqué l’un pour l’autre, par le biais d’amis en commun. Ils sont ensemble depuis dix-huit mois et vivent une relation à distance.

Des milliers de dollars distribués et une cagnotte lancée

Mais à en croire le brocanteur, il parvient très souvent à se libérer pour lui rendre visite à Beyrouth où elle vit. Une ville désormais très chère à ses yeux : “J’aime son architecture arabisante, mais aussi de plein de marques d’art français, ce qu’il y a de plus raffiné.” En outre, il ne manque pas d’éloges sur ses habitants. “Ils sont tellement tous profondément gentils. Tous, quelles que soient leur culture et leur religion. Ils sont extrêmement cultivés, tout les intéresse. Et ils ont une obsession : ils veulent que leurs enfants réussissent à l’école.

Pour en revenir à la tragique double explosion, Stéphane Vanhandenhoven rassure en expliquant que sa chérie Sarah et sa famille ont eu “la chance de ne pas être touchées, si ce n’est des dégâts matériels…” Mais quand bien même, l’aspect de Beyrouth aujourd’hui a suffi à le pousser à faire quelque chose. Il a alors commencé par “distribuer quelques milliers de dollars à de nombreuses familles à qui il ne reste rien“, nous apprend Télé Loisirs. Et plus tard, il a lancé une cagnotte en ligne dont les profits sont destinés à l’hôpital pour enfants Saint George. À l’heure où nous écrivons ses lignes, 12 500 euros ont été récoltés sur les 17 000 demandés. Une somme qui correspond à “une semaine de budget pour couvrir les nouveaux besoins du centre hospitalier“.