Suzy Delair : Mort de la doyenne des comédiennes

0
221

Lorsque Danielle Darrieux est décédée en 2017 à 100 ans, Suzy Delair est devenue la doyenne du cinéma français, après Renée Simonot. Malheureusement cette dernière n’est plus de ce monde. Le Point annonce que Suzy Delair (Suzanne Delaire de son vrai nom) est morte à l’âge de 102 ans, un décès survenu le dimanche 15 mars 2020.

À lire aussi

Née le 31 décembre 1917 à Paris, Suzy Delair commence en faisant de la figuration au théâtre et au cinéma. Mais c’est au music-hall qu’elle connaît le succès sur la scène des Bouffes-Parisiens, à Bobino, à l’Européen, aux Folies-Belleville, dans le cabaret de Suzy Solidor, ainsi que dans des revues où se produisent Mistinguett et Marie Dubas.

Son premier succès considérable au cinéma intervient en 1942, dans le film L’assassin habite au 21 réalisé par Henri-Georges Clouzot, avec qui elle vit. Sa carrière culmine à la fin des années 40 avec le film Quai des Orfèvres (et sa fameuse chanson du “tralala“), toujours sous la direction de son compagnon Henri-Georges Clouzot. Elle joue ensuite dans Pattes blanches de Jean Grémillon (1949), Lady Paname d’Henri Jeanson (1950), Le Couturier de ces dames en duo avec Fernandel (1955), Gervaise de René Clément (1956), et dans Rocco et ses frères de Visconti (1960) dans lequel Suzy Delair fait une apparition brève mais remarquée.

Suzy Delair se sépare par la suite d’Henri-Georges Clouzot mais cette rupture ne signifie pas la fin de sa carrière. L’actrice se dirige plus franchement vers la musique. Elle enchaîne disques et opérettes.

En 1973, elle tient le rôle de Germaine Pivert, dentiste épouse de Victor Pivert, incarné par Louis de Funès, dans Les Aventures de Rabbi Jacob (1973). La réalisation de Gérard Oury est un franc succès, se classe en tête du box-office avec cette 7 millions de spectateurs.

En 2006, Suzy Delair reçoit l’insigne d’officier de la Légion d’honneur des mains de Donnedieu de Vabres, en présence de Roger Hanin notamment.

Sans enfant, l’actrice se retire dans les années 2000 dans une maison de retraite du 16e arrondissement de Paris, où elle fête ses 100 ans avec ses proches le 31 janvier 2017.

Malgré une carrière faite de succès, Suzy Delair n’a jamais reçu d’hommage de la part des César, surement un grand regret.