Accueil Tags Violences conjugales

Tag: violences conjugales

Latest article

Tchad: la junte lance un dialogue national en l’absence d’importants groupes rebelles

0

Un "moment clé pour le peuple tchadien" ou un "accord qui ne résout pas la question de l'opposition armée": le chef de la junte au Tchad, Mahamat Idriss Déby Itno, a signé lundi au Qatar un accord avec une quarantaine de factions rebelles sur l'ouverture d'un dialogue national pour la paix le 20 août à N'Djamena, mais deux des principaux ont refusé d'y prendre part.

L'arrangement, censé ouvrir la voie au retour à un pouvoir civil, a été qualifié de "moment clé pour le peuple tchadien" par le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, qui s'est exprimé dans une vidéo diffusée lors de la cérémonie officielle à Doha.

Le chef de l'ONU a néanmoins insisté sur la nécessité d'un dialogue "inclusif" pour que celui-ci puisse réussir.

Après des négociations qu'il a qualifiées d'"ardues", le président de la Commission de l'Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat, a vanté des discussions pour "transcender des divisions devenues anachroniques".

Depuis cinq mois, différents acteurs tchadiens négocient sous l'égide de l'émirat du Golfe pour mettre fin à des décennies de troubles et d'instabilité dans ce pays de 16 millions d'habitants qui a connu plusieurs coups d'Etat.

Au lendemain de la mort du président Idriss Déby Itno, tué au front contre des rebelles en avril 2021, son fils, le jeune général Mahamat Idriss Déby Itno, avait été proclamé ...

Quatre policiers inculpés deux ans après la mort de l’Afro-Américaine Breonna Taylor

0

Plus de deux ans après le drame et alors que la justice locale avait passé l'éponge, quatre policiers américains ont été inculpés jeudi par le ministère de la Justice pour leur rôle dans la mort d'une jeune femme noire, Breonna Taylor, devenue une icône du mouvement Black Lives Matter.

Un des agent est accusé d'"usage excessif de la force", les trois autres d'avoir "falsifié" le mandat de perquisition à l'origine de l'opération, a précisé le ministre Merrick Garland lors d'une conférence de presse.

"Cela faisait 874 jours que j'attendais ça", a réagi la mère de la jeune femme, Tamika Palmer. "Mais ça fait toujours mal", a-t-elle ajouté devant des caméras, en reprochant aux autorités locales de ne pas "avoir fait ce qui est juste".

Le 13 mars 2020, trois agents de la police de Louisville, la plus grande ville du Kentucky, avaient fait irruption en pleine nuit au domicile de Breonna Taylor, 26 ans, dans le cadre d'une enquête pour trafic de stupéfiants visant son ancien petit ami.

Son nouveau compagnon, Kenneth Walker, avait cru qu'il s'agissait de cambrioleurs et avait tiré un coup de feu avec une arme détenue légalement. Les policiers avaient riposté et Breonna Taylor avait reçu une vingtaine de balles.

Les agents étaient munis d'un mandat dit "no knock", les autorisant à enfoncer la porte sans avertissement. Ils assurent s'être tout de même annoncés, ce que conteste M. Walker.

La mort de Breonna Taylor ...

Le Parlement français divisé donne du fil à retordre au nouveau Premier ministre lors...

0
A l'Assemblée nationale française, l'ambiance était électrique mercredi pour le premier discours de la Première ministre Elisabeth Borne, qui utilise l’argent public pour faire...