Tarek Boudali face à Vanessa Guide, divine en satin, pour 30 Jours max

0
78

Le challenge est de taille en cette période de crise sanitaire qui semble ne jamais vouloir finir : faire venir les spectateurs dans les salles de cinéma. Plusieurs films sortis ces dernières semaines, avec de beaux budgets et des stars au casting, s’y sont cassé les dents… C’est au tour du populaire Tarek Boudali de tenter sa chance. Il revient avec un deuxième film, 30 Jours max.

À lire aussi

L’ancien acteur de la série En famille a donc repris sa caméra pour un second long métrage trois ans après la sortie de la comédie décriée épouse-moi mon pote, carton au box-office avec 2,5 millions d’entrées. Autour de lui, Tarek Boudali a enrôlé Vanessa Guide, Julien Arruti, José Garcia et son complice de longue date, Philippe Lacheau. Mais on peut aussi compter sur la présence au casting de Marie-Anne Chazel, Reem Kherici ou encore Chantal Ladesou…

L’avant-première du film a eu lieu le 7 octobre, à l’UGC de Bercy dans le 12e arrondissement de Paris. Tarek Boudali était ravi de prendre la pose avec ses complices. Sur le photocall, on repérait facilement la jolie Vanessa Guide, vêtue d’une longue robe de satin rose. On a aussi vu quelques VIP comme Vincent Desagnat et Richard Orlinski avec sa compagne Élisa Bachir Bey.

L’histoire de 30 Jours max relatée par AlloCiné : “Rayane est un jeune flic trouillard et maladroit sans cesse moqué par les autres policiers. Le jour où son médecin lui apprend à tort qu’il n’a plus que trente jours à vivre, il comprend que c’est sa dernière chance pour devenir un héros au sein de son commissariat et impressionner sa collègue Stéphanie. L’éternel craintif se transforme alors en véritable tête brûlée qui prendra tous les risques pour coincer un gros caïd de la drogue…

Interrogé par Le Télégramme, Tarek Boudali a évoqué son film pour lequel il a fait du sport et a pris grand plaisir à réaliser ses cascades. “J’avoue, j’ai fait un peu, beaucoup de musculation. Pour moi, mais aussi, pour le film. J’avais envie de prendre de l’épaisseur, surtout pour les cascades afin d’éviter les bobos. Je les fais toutes, les chutes, la traversée de la vitre, le funambule, la poursuite à moto torse nu et sans casque par 2 °C. J’ai passé mon permis moto deux mois avant le tournage. Mon chef cascadeur, David Julienne, était paniqué quand je lui en ai parlé. Cela a été compliqué, physique, on a tourné de septembre à décembre, il pleuvait, il faisait froid. Le chef électro m’a dit un truc qui m’a marqué, il a dit qu’il avait tourné avec Belmondo et maintenant Tarik Boudali. Ça m’a touché“, a-t-il relaté.

30 Jours max, dans les salles le 14 octobre 2020.