Teheiura (Koh-Lanta) éliminé : message aux haters qui veulent le venger (EXCLU)

0
247

A l’issue de l’épisode de Koh-Lanta 2020 diffusé le 1er mai sur TF1, Charlotte et Teheiura ont été éliminés. La jeune femme n’a pas sorti le collier d’immunité dont elle disposait car on lui a juré que son coéquipier et elle étaient hors de danger… et l’aventurier a purement et simplement oublié de jouer le sien. Alors que de nombreux participants ont reçu des menaces de mort de la part de téléspectateurs après l’élimination de Sam la semaine précédente, Teheiura a tout de suite voulu faire passer le message qu’il ne voulait pas que son départ soit à l’origine d’une nouvelle vague de haine.

À lire aussi

Teheiura est très aimé et sa précédente élimination mise en scène par Ahmad avait valu au grand stratège de nombreuses insultes. Suite à son départ, et parce qu’il “craint les réactions de certains“, le futur papa a souhaité passer le message suivant. A Purepeople.com, il a déclaré : “Je veux dire aux téléspectateurs et aux internautes qui insultent à tout-va que l’aventure s’arrête pour moi ce soir et qu’elle a été exceptionnelle. C’était une belle aventure et il ne faut surtout pas oublier que c’est un jeu avec des éliminations et que j’en ai accepté les règles. Alors merci à ceux qui me soutiennent. Et à ceux qui envoient des messages insultants à mes camarades d’aventure, je leur demande d’arrêter. Non seulement ça ne sert à rien, mais je ne le tolère pas. Je sais qu’il y en a beaucoup qui ne seront pas contents de ma sortie, mais je veux qu’il n’en ressorte que du positif.

Si Teheiura lance cet appel, c’est parce que suite à l’élimination du jeune prodige Sam vendredi 24 avril, les enfants de Régis ont été menacés et Inès a été menacée de mort et de viol. D’autres aventuriers n’ont pas non plus été épargnés. Même Sam a appelé au calme.

Depuis cette triste affaire qui entache malheureusement le jeu, la société de production Adventure Line Productions a décidé de prendre les choses en main. Le 27 avril, dans un communiqué, elle a fait savoir : “ALP va saisir le Procureur de la République de Paris des propos et menaces dont ont été victimes plusieurs concurrents de la dernière édition de Koh-Lanta. Ces faits sont passibles de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Une enquête devrait être ouverte pour identifier les auteurs et engager des poursuites. Koh-Lanta est un programme familial et il est intolérable que ses concurrents aient à faire face à un tel déversement de haine. ALP sera vigilant au respect de chacun et engagera des actions judiciaires à chaque fois que cela sera nécessaire.

Entretien exclusif, toute reproduction interdite sans la mention de Purepeople.com.