Télé-réalité : Une candidate défigurée après une agression, les photos

0
39

La soirée de l’une des candidates de la saison 7 des Princes et les princesses de l’amour (2019, sur W9) a viré au cauchemar. Alors qu’elle avait organisé une petite after party chez elle, Yasmine Pierards a été violemment agressée. Une histoire qu’elle a racontée sur Instagram le 11 août 2020.

À lire aussi

Ce sont tout d’abord ses impressionnantes photos que ses fans ont remarquées. La belle brune a dévoilé plusieurs clichés sur lesquels on peut découvrir son visage tuméfié, ainsi que des tâches de son sang visibles dans plusieurs endroits de son habitation. En légende, l’ancienne prétendante d’Anthony Alcaraz a raconté tout ce qu’il s’était passé afin d’éveiller les consciences.

Tout a commencé lors d’une stupide après-soirée chez moi. À la fin de la fête, je voulais que tout le monde rentre chez lui, mais il y avait une personne (je ne l’ai vue qu’une fois parce qu’on a des amis en commun) qui ne voulait pas rentrer parce qu’elle voulait dormir à la maison. Elle était en train de dormir sur le canapé, donc je l’ai réveillée pour lui dire qu’il fallait partir“, a expliqué Yasmine Pierards. Malheureusement, l’individu ne l’entendait pas de cette oreille. Il s’est réveillé, mais uniquement pour se rendre dans la chambre de la candidate pour continuer sa nuit.

J’étais tellement effrayée de tout ce sang

Effrayée, la jeune femme souhaitait appeler la police. Mais son téléphone portable se trouvait dans la pièce investie par l’homme. “J’ai commencé à lui crier dessus pour qu’il parte. Il a perdu les pédales et m’a frappée à plusieurs reprises au visage. J’ai immédiatement senti que mon nez était cassé et que je ne pouvais rien faire pour me protéger. Il a continué à me frapper jusqu’à ce que je tombe au sol et a continué à me donner des coups de pieds dans tout le corps. J’étais tellement effrayée de tout ce sang qui coulait de mon visage que j’ai rampé jusqu’au hall de mon appartement où j’ai demandé à mes voisins d’appeler la police“, a-t-elle poursuivi.

L’agresseur s’est ensuite assis tranquillement et lui a fait savoir que c’était de sa faute si elle était dans cet état. La police et les secours sont ensuite venus. Elle est allée à l’hôpital et lui en garde à vue. Malheureusement, il a été relâché depuis. De son côté, Yasmine a passé deux jours à l’hôpital. Elle avait le nez cassé, une commotion cérébrale et un oeil sévèrement abîmé. Malgré tout, elle s’estime chanceuse d’être toujours en vie et ne compte pas se laisser abattre. Yasmine va tenter de saisir la justice et espère que le karma se chargera de l’homme qui l’a agressée.