The Voice All Stars : Un ex-candidat “mis à l’écart”, la raison de son absence dévoilée

0
44

Le 11 septembre 2021, TF1 a donné le coup d’envoi de Flo Malley (saison 1 en 2012), Anne Sila (saison 4 en 2015) ou encore MB14 (saison 5 en 2016) ont déjà fait le show devant les coachs Jenifer, Zazie, Mika, Florent Pagny et Patrick Fiori. D’autres nombreux Talents vont se succéder dans l’espoir de passer à l’étape suivante. Ce qui est certain, c’est qu‘Alban Bartoli ne sera pas de la partie.

Impossible pour la production de faire participer tous les Talents de The Voice pour cette édition spéciale. L’émission est diffusée depuis 2012, les coachs en ont donc vu défiler énormément. Il a donc fallu faire des choix et Alban n’en faisait pas partie, au grand regret de ses fans. Nombreux sont les internautes à l’avoir questionné sur le sujet sur Instagram. Le week-end dernier, il a donc expliqué en story pour quelle raison il n’avait pas été choisi pour être candidat.

Mon parcours médiatique de ces dix dernières années ne correspond pas à l’image que The Voice souhaite véhiculer. Depuis mes participations aux Anges [saison 5 et saison 9, NDLR], j’ai été mis un peu à l’écart“, a-t-il expliqué. Un choix qu’il comprend parfaitement; Et il n’en veut absolument pas à la production de ne pas avoir été contacté pour The Voice All Stars. “Je ne regrette pas mes choix non plus. Vous êtes nombreux à sortir mon nom quand on parle de la première saison de The Voice. Je suis fier de vous avoir marqué, je suis heureux de votre soutien et je serai le premier à regarder les replay et à soutenir les copains. Quelle belle émission. Quelle belle aventure“, a-t-il conclu.

Des années plus tard, en décembre 2020 plus précisément, le public a pu découvrir les coulisses de sa participation dans son livre La Mélodie du bonhomme. “Florent Pagny nous a prévenus qu’il ne nous aiderait pas après l’émission. Il ne nous laisserait pas son numéro, il ne nous écrirait pas de chanson…J’ai trouvé ça honnête contrairement à Mika, qui a promis plein de choses sans s’y tenir”, expliquait-il notamment dans son ouvrage. Et de préciser qu’il était “humain et très sympa“.