The Voice : Une ex-candidate de la Star Ac’ boudée par les coachs !

0
77

Samedi soir avait lieu la troisième partie des auditions à l’aveugle dans The Voice. Encore une fois, le télé-crochet proposait émotions et surprises au public, ainsi qu’aux quatre coachs. Ifè a notamment fait sensation avec sa performance et son histoire touchante. Parmi les talents à avoir tenté leur chance sur le plateau de TF1 se trouvait également Eloïsha, une jeune femme de 31 ans qui n’en est pas à sa première expérience télé. “On m’a vue dans une émission, sur cette même chaîne, avec ce même animateur“, a-t-elle indiqué en coulisses. Et en effet, il y a treize ans, elle essayait déjà de se faire un nom dans le milieu de la musique en participant à la saison6 de la Star Academy, qui avait à l’époque été remportée par Cyril Cinélu.

À lire aussi

J’avais 18 ans à l’époque. J’ai fait un mois au château. C’était une belle expérience, j’ai rencontré des artistes, j’ai eu des cours exceptionnels, mais j’étais encore très jeune dans ma tête. J’étais une jeune femme rebelle, j’avais un sacré caractère, je n’écoutais pas forcément les professeurs, je voulais prendre le micro et aller directement sur le plateau pour chanter avec Lionel Richie et Beyoncé“, a-t-elle confié quelques minutes avant son passage. Depuis, Eloïsha n’a “jamais arrêté la musique” et elle a même produit plusieurs “singles et compilations“. L’émission The Voice apparaît alors comme une nouvelle opportunité à ne pas manquer. “J’ai envie de montrer qui je suis, je suis une femme accomplie. Je suis plus canalisée qu’avant, je suis un peu moins rebelle, j’écoute un peu plus.

Eloïsha s’est présentée sur la scène en reprenant le célèbre titre de Jocelyn Brown, Somebody Else’s Guy. Malheureusement, sa prestation n’a pas été suffisamment convaincante et la jolie brune est bredouille. “Vous chantez très bien, mais je ne m’y suis pas trouvé“, a expliqué Pascal Obispo. De son côté, Amel Bent a poussé la candidate à ne rien lâcher : “Votre voix est impeccable et solide. Tu as un timbre, il ne faut pas que tu abandonnes.