Thierry Ardisson bientôt sur France Télévisions : l’annonce de son grand retour confirmée

0
63

J’ai un projet avec France Télévisions, mais on ne peut pas en parler, parce que ce n’est pas signé“, avait confié Thierry Ardisson en juin dernier dans un numéro de Complément d’enquête sur France 2. Mercredi 30 septembre 2020, le célèbre animateur de 71 ans a pu confirmer son grand retour sur le petit écran. Lors d’une conférence de presse, nos confrères de Télé Star sont allés à sa rencontre et ont pu soutirer quelques informations : Thierry Ardisson a bel et bien bouclé son contrat avec France Télévisions autour d’un prime. “Je veux spectaculariser la culture“, a-t-il fait savoir, précisant qu’il pourra en dire davantage d’ici un mois.

À lire aussi

En outre, il va assurer la narration du documentaire en deux parties ORTF, ils ont inventé la télé, les vendredis 23 et 30 octobre prochain sur France 3. Le documentaire s’efforcera de retracer l’histoire de la télévision, à travers des images d’archives inédites et des reconstitutions d’époque. Les parcours de figures telles que Guy Lux, Michel Drucker ou encore Jacques Martin seront évoqués.

C’est un retour très attendu pour Thierry Ardisson, qui n’avait plus officié pour France Télévisions depuis l’arrêt de son émission culte Tout le monde en parle, diffusé de 1998 à 2006. Il avait basculé par la suite sur C8, avec qui ça s’est très mal terminé, ce qui lui a valu de déserter les plateaux télé pendant plus d’un an. Souvenez-vous, en mai 2019, il a annoncé dans un communiqué qu’il claquait la porte de la chaîne, où il présentait depuis 2006 son émission culte Salut les Terriens !, (rebaptisée en 2018 Les Terriens du samedi avec sa déclinaison du dimanche) en raison d’un manque de moyens pour produire ses programmes, expliquant qu’il ne voulait “pas faire de la télé low-cost.”

Dans la foulée, l’époux d’Audrey Crespo-Mara assignait la chaîne du groupe Canal+ en justice pour “rupture brutale de dépendance économique“. Et en janvier dernier, le tribunal de commerce de Paris lui donnait raison, lui permettant alors d’obtenir des indemnités d’une valeur de 811 500 euros. Une somme toutefois très éloignée de ce qu’il demandait, à savoir pas moins de 6,8 millions d’euros. Le tribunal a estimé que C8 avait certes manqué à ses devoirs avec l’animateur mais Thierry Ardisson a également sa part de responsabilité, ayant “contribué à son propre dommage” en refusant de baisser son prix sur la production de ses émissions.