Thierry Lhermitte, Ramzy et François-Xavier Demaison “au bord de la crise de nerfs” à l’Alpe d’Huez

0
49

La 25e édition du Festival de l’Alpe d’Huez suit son cours ! Le 18 janvier 2022, après Franck Dubosc et la Bande à Fifi, c’était au tour d’Audrey Dana de présenter son prochain film : Hommes au bord de la crise de nerfs, long-métrage en compétition cette année. Ravie et quelque peu émue de pouvoir enfin présenter cette nouvelle comédie, qui dort dans les cartons depuis près de deux ans, la comédienne et réalisatrice était entourée de sa joyeuse bande d’acteurs lors de la présentation au public mardi soir.

Michaël Gregorio, Laurent Stocker, Thierry Lhermitte, Pascal Demolon, François-Xavier Demaison et Ramzy Bedia avaient en effet enfilé leurs après-skis et leurs gros pulls pour défendre cette nouvelle comédie chorale, qui met en scène sept hommes embarqués dans une thérapie de groupe en pleine nature sauvage, guidés par Marina Hands dans le rôle de la coach Omega. A voir l’accueil du public lors de cette première projection en Isère, ces Hommes au bord de la crise de nerfs devraient séduire nombre de spectateurs à sa sortie en salles, le 25 mai prochain.

J’ai été très soulagée car j’ai senti qu’ils étaient présents [les spectateurs, NDLR], qu’ils avaient passé un bon moment et c’est la seule et unique raison pour laquelle je fais du cinéma“, a commenté Audrey Dana, auprès de Purepeople.com. De son côté, François-Xavier Demaison était lui aussi “très heureux, très soulagé” une fois passé le baptême du feu. “On peut être fiers de notre Audrey !” Un sentiment partagé par Pascal Demolon : “L’accueil a été tellement chaleureux que ça nous rassure.”

Même si le tournage est terminé depuis longtemps, réalisatrice et acteurs sont restés proches tant ils se sont liés d’amitié et ce, malgré des conditions de vie dépouillées de tout confort et des scènes éprouvantes à tourner… “Dans le Vercors pendant deux mois avec toute cette bande, je crois qu’on n’était pas loin de la réalité. Ce que vous voyez dans le film, c’est un peu ce qu’on a vécu quand même“, se souvient François-Xavier Demaison. “Ce groupe, il faut le dire, a été mis à rude épreuve parce qu’on a été en immersion dans des circonstances quand même extrêmes. J’irai pas jusqu’à dire qu’on a risqué nos vies mais… Ça nous a créé des souvenirs extraordinaires“, ajoute son bon copain Pascal Demolon.

Une complicité à 95% masculine qui crève l’écran, à découvrir au cinéma le 25 mai prochain. D’ici là, reste à patienter jusque samedi pour savoir si le film décrochera un des prix du Festival de l’Alpe d’Huez…