Thomas Sotto en couple avec Mayada Boulos : qui est son influente et brillante compagne ?

0
21

Mayada Boulos, c’est pour elle que le journaliste et animateur mettre en retrait de l’émission politique Élysée 2022, lancée au mois de septembre sur France 2 avec Léa Salamé en marge des élections présidentielles. “Leur idylle aurait débuté cet été, mais était restée secrète jusqu’ici“, lit-on dans Le Parisien. Une première pour un homme des médias, comme il l’indique lui-même dans son interview pour le quotidien francilien, en réaction à sa décision : “Ma seule consolation, c’est d’être le premier homme à s’effacer pour une femme, alors que jusqu’à présent c’était toujours elles qui étaient priées de rester à la maison.” Qui est donc cette femme de 40 ans, directrice de communication de Jean Castex ?

Dans les colonnes du Figaro, on en apprend plus sur Mayada Boulos. Ancienne directrice générale adjointe de Havas Paris, elle est, depuis le mois de juillet 2020 en charge de la communication du Premier ministre Jean Castex à Matignon. Elle a ainsi obtenu la mission délicate de construire l’image du chef du gouvernement, discret et peu friand de communication. Peu à peu, se dessine alors le portrait d’un homme humble et sain, qui connaît ses dossiers autant qu’il est proche de sa famille. Son ancien patron à l’agence Havas, Stéphane Fouks, avoue avoir laissé partir une experte en com’, numéro 2 de l’entreprise quand le gouvernement la contacte. Il ne manque pas d’éloges pour son ancienne collègue : “Elle est à la fois intelligente, fine, pas sectaire et peut avoir un regard d’aigle sur les choses.” Par étonnant qu’il dise également “qu’elle pourrait revenir quand elle voulait“.

La jeune Mayada Boulos a pour père un journaliste et écrivain égyptien militant communiste qui s’est installé en France avec sa femme, pays dans lequel elle naît. D’origine copte, elle s’en ira ensuite à Londres avec sa famille puis reviendra en Egypte. Élève au lycée français du Caire puis à l’antenne de la Sorbonne, elle est nourrie de conversations politiques riches à la maison. Mais face au gouvernement égyptien, la prudence est de mise. Alors elle quitte le continent africain après le décès de son père pour poursuivre ses études à Paris.

Le CV de Mayada Boulos continue d’impressionner : directrice de la communication de la Halde (la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, présidée par Louis Schweitzer), puis de la Cité des sciences et du Palais de la découverte, auprès de Claudie Haigneré. L’appel de la politique a lieu en 2012 quand Marisol Touraine, alors députée socialiste, la reçoit pour discuter à l’Assemblée nationale. Elle devient, après l’élection de François Hollande à la présidence, conseillère, en communication évidemment, de celle qui est désormais ministre des Affaires sociales et de la Santé. Après quatre riches années, elle fait une pause et prend du temps auprès de ses deux enfants. D’après Le Figaro qui ne le nomme pas, son ex-mari a lui participé à la campagne d’Emmanuel Macron et s’engage dans les cabinets ministériels.

C’est Nicolas Revel, le directeur de cabinet de Jean Castex, qui la contacte en 2020 et elle retrouve des amis Clément Leonarduzzi (à la tête de la communication à l’Élysée) et Gabriel Attal (porte-parole du gouvernement). Avec eux, elle travaille d’arrache-pied, une implication qui paie. Complice avec le Premier ministre, elle est “très cash“, indique un témoin. Ils partagent le sens de l’humour et sur son compte Twitter, elle le distille savamment, sans en faire trop.