Tomb Raider : Une star française a elle aussi incarné Lara Croft

0
87

C’est un personnage qui a eu bien des visages. Le jeudi 15 octobre 2020, W9 diffuse le film Lara Croft : Tomb Raider de Simon West. Le rôle de cette pilleuse de tombes redoutable, tout droit sortie des jeux vidéo Playstation, c’est d’abord Angelina Jolie qui l’a tenu au cinéma. Mais après avoir rempli la mission en 2001 et 2003, la comédienne a passé le flambeau à Alicia Vikander pendant qu’elle devenait l’une des plus iconiques méchantes Disney, Maléfique. En dehors des grands écrans, en revanche, il aura fallu bien des comédiennes pour faire vivre le patrimoine Sony.

À lire aussi

En France, par exemple, Vanessa Demouy a revêtu le débardeur cyan et le micro-short qui ont fait le succès de la saga auprès des gamers. Malheureusement, il ne s’agissait que d’un petit clin d’oeil. En novembre 1997, la comédienne a été photographiée, grimée en Lara Croft, pour faire la couverture du magazine VSD. Bien sûr, elle aurait adoré obtenir le rôle au cinéma. La rumeur d’une première adaptation circulait déjà dans les couloirs. Mais sa filmographie ne contenait que quelques maigres lignes, dont ses rôles dans Classe mannequin et Coeur Caraïbes, et c’est Angelina Jolie qui avait décroché l’attirail de gros guns. Une balle dans l’eau…

Une de perdue, dix de retrouvées

Elles ont été nombreuses à accepter le rôle. À chaque sortie de jeu, c’est une nouvelle comédienne qui en assurait la promotion à l’aide d’un déguisement et d’une tresse bien serrée. La gymnaste Alison Caroll en 2008, la Néerlandaise Jill de Jong en 2002 par exemple, ou encore Karima Adebibe en 2006. “Devenir Lara Croft signifie être forte, sophistiquée mais dure et très sexy, expliquait fièrement cette dernière. En tant que Lara, je peux faire tout ce que je veux sans avoir à m’expliquer. De toute façon, qui voudrait me chercher des problèmes ?” Fatalement, la relève a été difficile à assurer !

Une promotion à se rompre le cou

Quand, malgré la pression, Alicia Vikander a pris la suite au cinéma, dix-sept ans après Angelina Jolie, elle a été victime de graves moqueries. Elle… ou plutôt l’affiche la mettant en avant pour le film de Tomb Raider de 2018, du Norvégien Roar Uthaug. Il faut dire que la photographie sélectionnée la mettait en scène, armes en main, avec un cou immense retouché par Photoshop. Une petite mésaventure qui n’a pas empêché la comédienne de revenir faire un tour dans la peau de Lara Croft quelques mois plus tard dans un nouveau volet. C’était moins une…