Top Chef 2020 : Mory, sous le coup de “l’émotion”, fait une grande annonce !

0
222

Candidat emblématique de la dernière saison de Top Chef, Mory Sacko a malheureusement chuté lors de la mythique épreuve dite de La guerre des restos. Éliminé du concours, le cuisinier de 27 ans va de l’avant comme il l’a dévoilé sur Twitter, vendredi 1er mai 2020.

À lire aussi

Sur son compte, il a fait une belle et grande annonce. “C’est avec émotion que je vous annonce l’ouverture de ma première maison, MoSuke“, a-t-il dévoilé, en publiant le lien vers le site de son futur établissement. “Mory Sacko a le plaisir de vous annoncer l’éclosion de sa première maison, MoSuke. Audacieux et créatif, le Chef souhaite vous faire voyager en vous proposant une cuisine d’auteur s’inspirant des gastronomies Africaine et Japonaise. Omotenashi, cet art de recevoir à la Japonaise, reflète l’envie de vous accueillir sans aucune autre pensée que de vous satisfaire“, peut-on lire sur le descriptif du futur restaurant.

Mory Sacko, qui était jusque là sous-chef au palace Le Mandarin Oriental, va ouvrir son établissement sur la rive gauche parisienne à la rentrée 2020. On espère pour lui que d’ici là les mesures de confinement liés à la lutte contre le coronavirus ne seront plus qu’un mauvais souvenir et qu’il pourra accueillir ses clients. Répondant à une question d’internaute sur la signification de Suke, il a apporté quelques précisions historiques. “Le ‘Suke’ est un hommage à Yasuke qui est le premier et seul Samouraï africain ayant existé au Japon (et anciennement esclave)“, a écrit sur Twitter l’ancien candidat de Top Chef, membre de la brigade de Paul Pairet.

Sur Instagram, il a apporté d’autres précisions. “Voilà maintenant 1 an que je travaille sur mon futur restaurant (…) Ce restaurant est en quelque sorte mon Ikigaï (raison de vivre). Il y sera question d’une cuisine gastronomique avec une double influence, africaine d’une part et japonaise de l’autre ! Tout en usant des produits de notre cher terroir Français !“, a-t-il écrit en refusant qu’on lui parle de “cuisine fusion“. Nul doute que les amateurs de bonne cuisine répondront à l’appel !