Top Chef 2021 : Matthias phobique de la banane, Sarah panique et sort son double chalumeau !

0
36

Le plus dur est fait pour Mohamed Cheikh, Pierre Chomet, Sarah Mainguy et Matthias Marc, les quatre finalistes de Top Chef 2021. Mais lors du treizième épisode du concours culinaire de M6 diffusé ce mercredi 5 mai 2021, l’aventure se corse. Ce soir, le premier candidat qui décroche deux pass est qualifié pour les demi-finales ! Qui d’Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Michel Sarran ou Paul Pairet accompagnera son candidat à la prochaine étape ? Résumé de cette soirée présentée par Stéphane Rotenberg.

L’épreuve d’Heston Blumenthal, les associations de produits

La compétition se corse, et le niveau grimpe encore chaque semaine. Ce soir, les candidats accueillent Heston Blumenthal, véritable star des cuisiniers en Angleterre connu comme précurseur de la cuisine moléculaire, inventeur de la triple cuisson des frites, de la cuisine multi-sensorielle ou encore pionnier de la technique de l’azote liquide. Il challenge les candidats sur le thème du food pairing, une méthode révolutionnaire d’associations inattendues d’aliments.

Matthias (brigade de Philippe Etchebest) doit associer la banane au persil. Pas de chance pour lui qui est “à moitié phobique de la banane ! Mais il reprend ses esprits et propose un pesto persil-citron confit, des pluches de persil cristallisées, des chips de banane plantain et un condiment bananes brûlées. Philippe Etchebest estime qu’il manque une préparation où les deux éléments sont mélangés. Matthias a une idée : il ajoute un tartare de banane à cru avec persil, jus de citron, huile d’olive et cardamome.

Sarah (brigade de Paul Pairet) doit travailler le roquefort avec du chocolat noir. Elle est emballée et se lance dans la préparation de son assiette : riz au lait cannelle-chocolat-roquefort, crumble au roquefort, quenelle chocolat-café, cappuccino roquefort-café.

Pierre (brigade de Michel Sarran) tombe sur le duo d’aliments asperge/réglisse. Il travaille des asperges cuites à la verticale entourées de lard, un cappuccino d’asperges-réglisse, des copeaux d’asperges crues et des coques. Michel Sarran estime que la réglisse n’est pas assez mise en valeur… Pierre propose avec une gelée de jus de réglisse !

Mohamed (brigade d’Hélène Darroze) a pour mission d’associer des fraises et des olives. En picorant son assiette, l’idée est claire : pour lui, la fraise peut remplacer une tomate dans une recette ! Il propose alors un gel de fraises épicées, une gelée à l’olive, un chutney fraises-tomates, une sauce vierge, un granité à la feta ainsi qu’un carpaccio de Saint-Jacques.

Place à la dégustation. Le chef Heston Blumenthal a préféré l’assiette de Matthias, qui décroche son premier pass pour la demi-finale !

L’épreuve de L’Oustau de Baumanière, l’agneau en croûte

Grand moment dans Top Chef ! Les candidats sont invités à l’Oustau de Bamanière, restaurant trois étoiles Michelin connu et reconnu dans le monde de la gastronomie. C’est ici que le chef Heston Blumenthal a eu la révélation de son goût pour la cuisine. Un plat l’a à l’époque particulièrement marqué, un gigot d’agneau en croûte accompagné d’haricots et de pommes de terre. C’est sur ce thème qu’il attend les candidats. Leur mission est de proposer leur version de ce plat et séduire Heston Blumenthal mais aussi Glenn Viel, chef de l’établissement.

Matthias part sur une selle d’agneau avec une double croûte : une viennoise de persil et céleri branche ainsi que des tuiles de noisettes. Il travaille également un gratin de céleri rave et cèpes, un condiment céleri branche et un jus d’agneau. Philippe Etchebest attend une touche d’acidité, le candidat ajoute des tranches de pomme granny smith à son gâteau de légumes.

Sarah n’apprécie pas tellement cuisiner de la viande, mais elle se donne à fond. Sa recette est la suivante : canon d’agneau rôti avec chapelure d’olives noires, jus d’agneau, pimenté au chorizo et au porc noir, aubergines confites aux herbes. Coup de panique, le four n’est pas assez chaud… Sarah sort le double chalumeau pour cramer ses aubergines.

Pierre se lance dans la préparation d’un canon d’agneau rôti en croûte d’artichaut, de copeaux d’artichauts frits, d’une crème dauphinois et une rose de pomme de terre. Michel Sarran attend le grain de folie dans l’assiette. Le candidat choisit alors de casser le jus d’agneau à la langue d’oursin et y ajoute de poivrons rouges et du citron.

Mohamed travaille l’assiette à sa façon ! Il propose une selle d’agneau panée en croûte d’herbes, un millefeuille de pâte filo et siphon de pomme de terre. En parallèle, le candidat prépare un jus d’agneau avec tomates.

Lors de la dégustation, Heston Blumenthal et Glenn Viel préfèrent l’assiette de Pierre, qui décroche un pass pour la demi-finale. Mohamed se classe en deuxième position, les chefs font tout de même bon nombre de compliments sur son plat.

Pour l’heure, Matthias et Pierre ont chacun un pass. Peut-être en décrocheront-ils un deuxième la semaine prochaine pour espérer poursuivre le concours…