TPMP : Un chroniqueur privé de plateau, explications et engueulades

0
17

Très remonté, l’avocat a ensuite déclaré qu’il refusait de se faire tester et qu’il ne viendrait pas sur le plateau tant que tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne. “Concrètement sur votre plateau, il y a des gens vaccinés et d’autres non. Tout à l’heure, vous allez recevoir Laurent Alexandre, qui est vacciné. Mais est-ce que vous pouvez me garantir, si je viens, qu’il ne me contaminera pas ? Les personnes vaccinées réclament un privilège !”

Cyril Hanouna demande alors à son chroniqueur s’il est prêt à faire un effort si les personnes vaccinées font un test : Fabrice Di Vizio répond positivement. S’ensuit un tour de table et un débat sur la vaccination. Guillaume Genton a salué l’“acte de résistance” de l’avocat et a confié qu’il comprenait tout à fait son collègue et que, s’il n’avait pas été touché par la Covid-19 cet été, il ne se serait pas soumis au pass sanitaire et aurait suivi l’avocat dehors.

En revanche, d’autres ont énormément taclé Fabrice Di Vizio pour son attitude et ses propos. C’est le cas de Matthieu Delormeau avec lequel il s’est engueulé, le chroniqueur de retour sur TPMP lui faisant remarquer qu’il ne pourra pas se plaindre s’il termine “aux services de réanimation“. Quant à Laurent Alexandre, il a accusé Fabrice Di Vizio de faire “dans le complotisme” et de faire dans “la surenchère” lui reprochant notamment de défiler chaque samedi avec un représentant de l’extrême-droite à savoir Florian Philippot.

Pas mécontent d’être à l’écart de Cyril Hanouna et de ses chroniqueurs, Fabrice Di Vizio a dit qu’il était “très bien dehors”. Il a aussi précisé avoir reçu “des menaces” et être désormais accompagné par deux agents de sécurité. Il affirme aussi que même ses enfants sont protégés.