Tyga accusé de violences conjugales : son ex montre son visage tuméfié, le rappeur libéré sous caution

0
5

Tyga a été libéré après avoir réglé une caution de 50 000 dollars au lendemain de sa garde à vue. Il se serait présenté de lui-même à la police après la publication des images du visage ensanglanté de Camaryn Swanson. De son vrai nom Michael Stevenson, l’artiste devra se présenter au tribunal le 8 février prochain pour son procès.

Toujours sur Instagram, le mannequin et styliste a expliqué avoir essayé de quitter leur domicile. C’est là que Tyga l’a “physiquement agressée” tout en la séquestrant, en refusant qu’elle parte, “pendant des heures“, ajoutant au passage des captures d’écran de leur conversation par messages. La jeune femme de 22 ans aurait été ensuite déposer plainte avant d’alerter les médias lundi.

D’après TMZ.com, la police s’est rendue au domicile de Tyga le jour de l’agression. Ce dernier a cependant refusé de répondre aux questions des enquêteurs, se rendant au commissariat seulement le lendemain, en présence de ses conseils.

Par le passé, Tyga a déjà été mêlé à une affaire d’agressions sexuelles. Plusieurs mannequins apparaissant dans le clip de Make it Nasty, en 2012, dénonçaient les agissements du rappeur. Leurs parties intimes avaient été dévoilées sans leurs consentements, d’autres auraient été agressées sexuellement.