Connect with us

Un footballeur brésilien retrouvé mort avec les parties génitales sectionnées : son meurtrier l’accuse d’avoir “violé” sa femme

Pure People

Un footballeur brésilien retrouvé mort avec les parties génitales sectionnées : son meurtrier l’accuse d’avoir “violé” sa femme

Le corps de Daniel Corrêa Freitas avait été retrouvé partiellement décapité samedi 27 octobre au Brésil, avec les parties génitales sectionnées. Un homme a confessé ce meurtre. Il accuse sa victime d’avoir “violé” son épouse.

Le samedi 27 octobre, le footballeur Daniel Corrêa Freitas avait été retrouvé mort. Le sportif avait été retrouvé égorgé, partiellement décapité, avec ses parties génitales sectionnées. Dans la foulée, les autorités avaient aussi annoncé que l’enquête était déjà un stade “avancée” et que les proches de la victime seraient entendus. Quelques jours plus tard, un homme a finalement avoué ce meurtre. Il accuse le footballeur d’avoir violé son épouse. Edison Brittes Junior a détaillé à la télévision brésilienne avoir commis ce crame lors de la fête d’anniversaire de sa fille de 18 ans. “J’ai ouvert la porte de ma chambre et je l’ai trouvé sur ma femme, alors qu’elle hurlait à l’aide”, s’est-il souvenu au sujet du supposé viol de sa femme Cris, avec laquelle il est marié depuis 20 ans.

Le meurtrier poursuit : “Ce que j’ai fait, beaucoup d’hommes l’auraient fait, parce que la femme qui était là aurait pu être n’importe quelle femme au Brésil (…) Je sais ce que j’ai fait, je veux que tout le monde sache que j’ai fait ça pour garder l’intégrité de ma famille et aider une femme fragile. Quand je l’ai poussé loin d’elle, je l’ai jeté au sol pour qu’il arrête de la violer, pour qu’elle ne soit plus touchée par ce monstrueux enfoiré”. Les médias locaux avaient révélé que Daniel Corrêa Freitas aurait rencontré la fille de son meurtrier il y a de cela un an. Le soir de son meurtre, le footballeur aurait annoncé par message à ses amis son intention de “manger la mère de la fille dont c’est la fête d’anniversaire”. Il aurait poursuivi en envoyant plus tard une photo de lui, souriant, à côté de l’épouse d’Edison Brittes Junior, inconsciente.

More in Pure People

To Top