Un homme en fuite après avoir tué deux collègues dans un village des Cevennes

0
27

Un homme a abattu le patron de la scierie où il travaillait et un collègue mardi matin dans le petit village cévenol des Plantiers (Gard), avant de prendre la fuite dans une zone depuis quadrillée par les gendarmes lancés à sa recherche.

Le tueur présumé, licencié dans un club de tir, a fui dans la forêt et était activement recherché par les gendarmes déployés sur place, a précisé le procureur d’Alès François Schneider à l’AFP, en soulignant que le GIGN était mobilisé “compte tenu de la dangerosité” du meurtrier.

Le magistrat a précisé à l’AFP qu’il tiendrait une conférence de presse “entre 16H00 et 17H00” dans la localité voisine de Saumane.

Dans l’après-midi, dans cette zone boisée où plusieurs routes ont été coupées, au moins 200 gendarmes étaient toujours déployés pour le retrouver, appuyés d’une équipe cynophile. Dans le ciel, six hélicoptères survolaient le secteur pour retrouver le fugitif, a constaté un journaliste de l’AFP. L’antenne d’Orange du GIGN est sur place, dans l’attente de renforts d’autres unités.

A 14H30, la gendarmerie a indiqué sur Twitter que “les opérations de recherches se poursuiv(aient)” demandant clairement d'”éviter le secteur”, où la population a été invitée à rester cloîtrée chez elle.

Les faits se sont déroulés vers 09H30, au cœur du petit village des Plantiers, qui compte quelque 260 habitants, sur les flancs du mont Aigoual. Selon le parquet, le tireur présumé était employé depuis environ un an dans la scierie où les faits ont eu lieu.

– Habitants confinés –

“Les proches des victimes ont été pris en charge par les pompiers. Par ailleurs, avec l’appui des agents de la mairie, nous avons pu nous assurer que tous les habitants avaient de quoi être confinés chez eux et ne manquaient de rien. Une dizaine d’enfants scolarisés en dehors du village sont pris en charge par leurs encadrants habituels”, a précisé à l’AFP la sous-préfère du Vigan, Saadia Tamelikecht.

“J’entends les hélicoptères qui tournent. On est inquiets. Entre les habitants circulent une rumeur qui dit qu’il serait rentré chez lui chercher de nouvelles cartouches”, a raconté à l’AFP une habitante jointe par téléphone.

Travaillant à 500 mètres de la scierie, cette femme a ajouté que le patron de la scierie qui a été tué discutait très souvent avec son mari, le présentant comme un artisan passionné, “très gentil” et “sans histoire”.

Selon une commerçante, le tireur est connu dans le village: “C’est un jeune papa, de moins de 30 ans avec un bébé de 2 mois” qui venait d’être licencié, selon elle.

La scierie dans laquelle il travaillait est spécialisée dans la transformation d’une essence locale, le châtaignier, avec un approvisionnement à 100 km à la ronde, précise-t-elle sur son site internet.

Les Plantiers, situé dans le nord du Gard, est un bourg encaissé et entouré de petites montagnes et de forêts de conifères, comprenant dix hameaux traversé par un cours d’eau.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.