Un si grand soleil : Jean-Michel Correia est passé par la case prison

0
177

Dans Un si grand soleil, la série à succès de France 2, Jean-Michel Correia incarne Gimenez, un trafiquant de drogue. Un personnage de bad boy que l’acteur de 55 ans connaît bien. Dans son édition du 8 décembre 2019, Télé Star a en effet rappelé qu’il a déjà fait… de la prison.

À lire aussi

Le magazine a en effet dévoilé les petits secrets des acteurs phares de la série. Les lecteurs ont donc appris que dans les années 80 et 90, Jean-Michel Correia s’est retrouvé derrière les barreaux, après avoir été jugé pour vol et braquage. L’acteur a passé pas moins de neuf années en prison. “Je me rends compte que j’ai moins de souvenirs de cette période que des autres“, confiait-il à Libération en janvier 2015.

Cette erreur lui a servi dans le cadre professionnel. Il a été choisi en tant que conseiller technique détention sur les films Mesrine de Jean-François Richet, avec Vincent Cassel, et Un prophète de Jacques Audiard, porté par l’acteur Tahar Rahim et sorti en 2009. Il est ensuite devenu second assistant-réalisateur d’Audiard et a réalisé en 2014 son premier long métrage, Sous X, inspiré de sa propre histoire. Il a en effet été abandonné par sa mère à la naissance, le 2 avril 1964. Il a bien tenté de la retrouver, trente-cinq ans plus tard. Mais, quelques mois après, on lui a répondu : “Nous avons fait part à votre génitrice de votre démarche, mais elle refuse que nous vous communiquions des renseignements la concernant.” Des propos rapportés par Libération.

Jean-Michel Correia a de nouveau collaboré avec Jacques Audiard en 2012, pour le film De rouille et d’os, avec Marion Cotillard, et en 2014 pour Dheepan. Le public a également pu le voir dans Samba d’Eric Toledano et Olivier Nakache (2014) ou encore dans le film Joueurs (2018).