Un thé avec la reine Elizabeth II pour Joe Biden avant de quitter le Royaume-Uni

0
24
placeholder

Avec une garde d’honneur puis autour d’un thé, la reine Elizabeth II a reçu dimanche le président américain Joe Biden au château de Windsor, à l’Ouest de Londres, à la fin du sommet du G7.

En robe à fleur et chapeau roses, la souveraine de 95 ans, encadrée par Joe Biden et sa femme Jill, a assisté à une parade des gardes d’honneur, vêtus du traditionnel uniforme rouge et coiffés du bonnet noir en poil d’ours, dans la cour de la résidence où elle s’est retirée depuis le début de la pandémie.

Ils ont écouté les hymnes britannique et américain, sous un soleil radieux, puis sont rentrés prendre le thé avant que Joe Biden ne reparte pour Bruxelles où il doit participer lundi à un sommet de l’Otan.

Sur le tarmac de l’aéroport d’Heathrow avant de quitter le Royaume-Uni, Joe Biden a confié avoir invité à la Maison Blanche la reine, qualifiée de “très gracieuse”: “Je ne pense pas qu’elle se sentirait insultée, elle m’a rappelé ma mère”.

La reine a déjà participé vendredi à une réception en Cornouailles, dans le sud-ouest de l’Angleterre, pour la première soirée du sommet du G7, avec Joe Biden.

Elle avait coupé le gâteau avec un sabre et provoqué l’hilarité des dirigeants des grandes puissances en demandant lors de la photo de famille: “Sommes-nous supposés faire comme si nous prenions du bon temps?”

Il s’agissait du principal engagement public de la souveraine depuis la mort en avril de son époux le prince Philip qui aurait eu 100 ans le 10 juin.

À l’exception de Lyndon B. Johnson, la reine a rencontré tous les présidents américains au cours de ses 69 ans de règne. Elle avait ainsi reçu le prédécesseur de M. Biden, Donald Trump, lors d’une visite d’État controversée en juin 2019.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.

logo AFP