Une femme de 34 ans a été arrêtée au Japon pour avoir détruit 54 violons et 70 archets appartenant à son ex-mari, un massacre d’une valeur totale estimée à environ 1,2 million $ CAN, a-t-on appris mercredi auprès de la police.

Midori Kawamiya est accusée d’avoir pénétré dans la maison de son ancien époux, dans la préfecture d’Aichi (centre du Japon), «en brisant une fenêtre, à une date indéterminée entre le 30 janvier et le 19 février 2014», a indiqué à l’AFP un porte-parole des forces de l’ordre.

«La victime réclame des dédommagements financiers à hauteur de 105,9 millions de yens (1,2 million $ CAN)», a-t-il précisé.

Selon le journal Yomiuri, la suspecte est de nationalité chinoise. Elle a effectué de nombreux allers-retours entre le Japon et la Chine après le saccage et a été interpellée mardi à son retour à Tokyo, a précisé l’agence de presse Kyodo.

Les violons détruits, parmi lesquels un instrument italien d’une valeur de 50 millions de yens, avaient été fabriqués ou collectionnés par son ex-mari, un Norvégien âgé d’une soixantaine d’années, a ajouté Kyodo. Au moment des faits, le couple était en pleine procédure de divorce.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.